vendredi 4 juillet 2008

Cave Canem

Je m’en moque de ce qu’elle a fait, bien ou mal. Il n’y a que mon problème qui devrait être important à ses yeux. C’est vrai qu’elle a une tête à faire des conneries. Je demande pour la énième fois qu’elle veuille bien faire le nécessaire, que l’agence ne doit fermer que dans une demi-heure, que je dois rentrer chez moi… Comme je n’ai pas de Passe Navigo, je lui demande qui va me payer ou me rembourser mon ticket puisqu’elle refuse de m’en faire un.

Rien à faire, je suis face à des esprits obtus et butés qui ne veulent rien entendre et sont trop pressés d’en finir sans se soucier le moins du monde de mon existence, de mon problème et pour qui le sens commercial ou le souci de la qualité du service n’ont pas encore imprégné leurs méninges.

Sans doute quelques manières à prévoir et à inculquer au cours des séances de formation professionnelle qui ne doivent pas manquer.

Est-ce normal que leur refus m’oblige à acheter un aller retour plein tarif ? Il faudra bien que je rentre chez moi et que je revienne le lendemain dans Paris. Cela ne les gêne pas du tout. Au contraire elles me répondent :

« Revenez demain, ça ouvre à sept heures ! ».

Des pulsions violentes m’envahissent et l’image de cette harpie clouée à la porte de son Club me traverse l’esprit.

Étant maintenant définitivement convaincu que je n’arriverai à rien, je réalise qu’il ne sert à rien d’insister. Ce n’est pas encore aujourd’hui que mon estime pour les préposés à casquette et à uniforme remontera… Il n’y a pas assez de distributeurs automatiques.

Ma décision est prise. Je n’attends pas qu’elle ait terminé de me justifier son refus. Je lui tourne le dos et je quitte les lieux.

J’ai déjà repéré la personne derrière laquelle je me glisserai dans le métro.

Sans payer !

Accordeon

2 commentaires:

bricol-girl a dit…

Bravo Maurice, mais attention c'est la pente savonneuse qui mène à la délinquance

Farc(e)tte a dit…

ce que j'aime chez Monsieur Maurice c'est sa constance et sa ténacité...Le monde n'a d'yeux que pour Betancourt et Maurice cherche toujours son Navigo.
Ce blog est un vrai espace de liberté loin de la médiatisation des pipoles, ici on parle de la vraie vie.

MOi je dis Bravo Momo !