lundi 7 juillet 2008

Fraude

Je suis passablement énervé devant ce que je trouve être un abus de pouvoir. Je maudis cette personne et me promets, en rentrant, de façonner en son souvenir une statuette de cire que je transpercerai d’épingles avec un plaisir sadique.

Je décide de me glisser derrière un voyageur pour passer les portillons car je n’ai aucunement envie de payer un ticket que je n’aurais pas eu à payer si on m’avait refait mon Passe Navigo comme c’est prévu dans le contrat. En d’autres termes, je vais frauder. Le premier qui se présente, et ce sera le bon, est un homme.

Au moment où le tourniquet se rabat derrière lui, je me colle contre lui ! Et hop, nous sommes passés. Vu le regard qu’il me lance, il n’a pas apprécié du tout. Soit que je me colle à lui, soit que je fraude…

Je m’en moque. Il n’a qu’à me dénoncer aux contrôleurs absents s’il le souhaite. Je n’attends que ça ! Je suis remonté comme un ressort et il ne manquerait pas grand-chose pour que ça parte…

Il s’agit maintenant de rentrer dans le RER. J’ai déjà vu tellement de personnes le faire, que je n’ai même pas à me poser la question de savoir comment m’y prendre.

Ce coup-ci je repère une jeune femme. Juste avant de m’engager avec elle dans le portillon, je la préviens que je l’accompagne. Elle me prévient à son tour qu’elle ne paiera pas l’amende au cas où un contrôleur surgirait. Je lui dis qu’il n’y aura pas de problème, et hop !

Me voici dans le RER. Une fois là, à cette heure de la journée, je sais qu’il y a très peu de chance que je me fasse contrôler. Si cela devait arriver, j’aurais de quoi récriminer. Je ne sais pas si cela serait entendu, mais cela me permettrait au moins de vider mon sac en espérant que cela remonte là où il faut.

La sortie pouvant s’effectuer sans ticket, je n’ai d’autre souci que de penser à la manière de voyager le lendemain matin et du meilleur endroit où me faire refaire ce fichu Passe Navigo.

Depart

4 commentaires:

karmara a dit…

Un billet de Maurice posté le dimanche (et daté du lundi) ? Mais que se passe-t-il donc ? Je sens que tu bouillais tellement que tu n'as pu résister à l'envie de poster dès le week-end...
Et je comprends très bien pourquoi ! C'est typiquement le genre de situations qui me mettent hors de moi.

Maurice a dit…

Bonjour Karmara ! Rien ne t'échappe ! C'est simplement dû au fait que j'ai cru que lundi nous serions le 6 juillet... Une fois la date changée, ce billet est resté en ligne ! C'est vrai que ça énerve.

bricol-girl a dit…

Moi aussi tu m'as embrouillé, pas besoin de ça ce matin,. Bon je ne t'en veux pas et ne te dénoncerai pas.

Maurice a dit…

Merci Bricol-Girl ! J'ai toujours su que je pouvais compter sur toi !