mercredi 2 juillet 2008

Dialogue de sourds

Comme la porte refusait de s’ouvrir, je finis par jeter un coup d’œil à l’intérieur à travers les portes vitrées. Deux personnes me font de grands gestes avec les bras en me regardant. Il ne s’agit pas des agents de la RATP, mais de leurs clients. En croisant et en décroisant les bras devant eux, et ouvrant de grands yeux et en articulant grossièrement de la bouche, il me font comprendre que c’est fermé.

Ils font erreur car l’agence est censée fermer dans une demi-heure. Je reste donc planté devant la porte avec l’intention de rentrer dès que celle-ci s’ouvrira au moment où un des clients voudra sortir.

Alors que les agents commerciaux de la RATP n’ont pas encore levé les yeux vers moi, trop occupés qu’ils sont à agrafer des documents ou pianoter sur le clavier de leur terminal, les clients insistent et recommencent leurs gesticulations. Cette fois je les entends à travers la vitre me dire que c’est fermé.

C’est sympathique de leur part de faire les commissions à la place des autres, mais si quelqu’un doit me dire quelque chose, ce sont les deux autistes de service agents de la RATP.

Je leur réponds quand même que l’agence est censée fermer dans une demi-heure. Cette remarque a le don de sortir les deux préposées de leur hébétude. Dans un ensemble parfait chacune d’elles lève le bras gauche pour me montrer sa montre qu’elles tapotent de l’index droit pendant que leur tête s’incline rapidement de droite à gauche.

« C’est fermé qu’on vous dit ! »

Je répète ma rengaine : il reste 30 minutes avant que l’agence ferme, j’ai perdu mon Passe Navigo et j’ai besoin d’en avoir un nouveau.

Nouveau concert de refus. Qu’à cela ne tienne, je campe sur mes positions. Quelqu’un finira bien par sortir. En même temps je sens que l’énervement que j’avais jusqu’à présent réussi à réprimer, commence à prendre le dessus.


Baleine de profil

5 commentaires:

bricol-girl a dit…

Nettement plus photogénique de profil.

Anonyme a dit…

Je l'imagine dans la descente sur un skateboard, écrasant tous ces rollers qui m'ont doublé dans la montée sans trop d'éffort(enfin ça c'est ce que je pensais).
LB

karmara a dit…

Dans le même genre énervant, mais moins chiant dans la pratique, le parc de l'Ile-Saint-Denis est censé fermer à 21 h 00 en été. Or, les gardiens commencent à "chasser" les usagers dès 20 h 00. Ça me rend ouf !

Maky a dit…

Privatisation, ce ne sera peut-être pas mieux, mais au moins ceux-là...on ne les verra plus !

Maurice a dit…

Disons que sous cet angle ça ressemble plus à une baleine Bricol-Girl !

J'aime bien ta façon de penser Anonyme N ! La bise.

C'est la dictature des casquettes Karmara...

Je suis probablement tombé sur les mauvais élèves Maky. Ces deux là m'ont bien énervé mais il y en a des bons quand même !