mercredi 18 juin 2008

Les circonstances

Comment ai-je pu le perdre ? Quelques heures après, quelques jours plus tard, je me pose toujours la question. J’ai beau me repasser dans la tête le film des événements, je ne vois rien, mais je devine.

Cette journée n’était pas comme les autres car il fallait que je me rende sur un lieu de travail différent de celui que je fréquente habituellement. Si le début de mon parcours était inchangé, la fin différait complètement. En cours de route, plutôt que de abandonner le RER A pour prendre le métro. La veille j’avais repéré l’itinéraire le plus direct et le plus rapide à prendre. Il me fallait emprunter la ligne 9 puis la 10. Facile !

Un autre élément qui a probablement aussi de l’importance, est le fait que je n’étais pas habillé comme à l’accoutumée. Devant rester enfermé, pour ne pas dire enterré durant toute la journée, j’avais laissé mon costume sur son cintre et troqué une chemisette contre une chemise à manches longues. Et comme en ce moment les matins sont plutôt frisquets, j’avais aussi ressorti mon blouson de cuir de son placard. C’est dans ce même placard que je range ma machette et mon pagne en peau de léopard.

En arrivant dans le métro ce matin là, des messages diffusés par haut-parleurs annonçaient les difficultés de circulation sur la fameuse ligne 3. Je ne me sentais pas concerné même si je pouvais avoir une pensée pour une des lectrices de ce blog. C’était un mercredi.

Arrivé à ma correspondance un autre message annonçait l’arrêt de la circulation sur la ligne 10. Bigre ! Le conducteur de la rame (en civil) et un agent de la RATP (en tenue réglementaire) confirmaient l’impossibilité de poursuivre leur chemin aux voyageurs désorientés. Il ne me restait plus qu’à sortir du métro et à marcher. Décidemment, ça partait mal…

3 commentaires:

bricol-girl a dit…

Il y a des jours où rester couché serait la meilleure choses à faire.

Maurice a dit…

Comme dirait l'autre, Bricol-Girl, le jour se lève et les conneries commencent !

Tuvoiki a dit…

ma machette et ma peau de léopard en V.O ça donne " my dick and my knife "