vendredi 2 février 2007

Erreur d'aiguillage

Cela ne m’était pas arrivé depuis des années. Comme quoi il faut toujours être vigilant, surtout quand on évolue dans un environnement différent du quotidien habituel. Aujourd’hui donc, j’étais sorti tard, une fois de plus du bureau. À cette heure de la journée, les trains ne circulent plus que toutes les demi-heures. Mieux vaut donc ne pas les louper si vous ne voulez pas, après une journée de presque 12 heures passées au bureau, allonger votre journée d’une demi-heure à ne rien faire.

C’est donc l’esprit encore en train de penser à ce qui m’était arrivé aujourd’hui et en anticipant ce qui m’attendait demain, que je n’ai pas prêté plus attention que ça à l’affichage des trains. Je note, avant de prendre l’escalator qui m’amènera sur le quai, que la voie n’est pas celle à laquelle le train attend habituellement. C’est sur le même quai, mais en face.

Le temps d’arriver en bas, c’est-à-dire 30 secondes plus tard, j’ai bien sûr oublié tout ça. Et ni une ni deux, je me précipite dans le train que j’ai l’habitude de prendre. Les écouteurs de mon iPod vissés dans les oreilles, je n’écoute même plus les annonces qui précèdent le départ du train. Le ballottement du train conjugué à la musique douce qui m’accompagne, les heures de sommeil en retard et les dures journées de cette semaine pratiquement passée on bientôt raison de moi. Je ne m’endors pas, mais je me laisse aller à une douce torpeur.

C’est quelques arrêts plus tard que je commencerai à me poser des questions. Je n’ai pas l’habitude de m’arrêter dans ces gares. Sauf les jours où il y a grève, le train est omnibus. C’est à l’annonce passée dans le train que je compris ma méprise. Je n’étais pas monté dans le bon train et celui-ci ne m’emmenait pas chez moi.

Catastrophe ! Il allait falloir que je retrouve ma ligne. Mais où, et surtout à quelle heure ?

Dans ces cas-là, rien ne sert de s’énerver. Mon train allait s’arrêter dans quelques instants à une station dans laquelle mon train habituel s’arrête. Avec un peu de chance, j’allais peut-être même pouvoir monter dans le train que j’avais loupé au départ. Des coups d’œil successifs à ma montre me le confirmèrent bientôt. Ça serait juste, mais c’était jouable.

Je descendais donc à la station de correspondance et je constatais que mon train allait arriver. Ouf !

Finalement j’ai eu de la chance ce soir. J’ai pu monter dans mon train habituel sans perte de temps supplémentaire. Promis juré, je ferai attention maintenant.

Jusqu’à la prochaine fois…

18 commentaires:

thalie a dit…

Comme on dit : Quand on n'a pas de tête on a des jambes... et puis aussi du temps !
T'as eu d'la chance Maurice !

Anonyme a dit…

Et voilà pourquoi j'évite le train trop peur de me tromper
Mab en retard.

Maky a dit…

Pourquoi n'essaies-tu pas les ponts ?
Tu n'y serais pas seul, près de ton travail, économie de transport...Pas de stress, Hein !
Maky

Cristophe a dit…

L'autre jour, un copain rencontré dans la rue m'a distrait, et j'ai été prendre la ligne 3 rue Saint Maur au lieu de la ligne 9 à Saint Ambroise. Puis, happé par mon livre, je ne m'en suis rendu compte que quelques stations plus tard, heureusement juste avant Havre-Caumartin où la 3 et la 9 correspondent.

Sammy a dit…

Oula... Maurice frôle le surmenage...

Pour ma part, j'ai fait mieux il ya quelques années de cela, j'ai réussi à prendre le train qui allait dans la direction opposée de celle que je voulais prendre !
A ma décharge, j'étais ch'tit, c'était une toute petite gare et il pleuvait à verse !

Syl a dit…

S'il y a une chose que je n'aime pas, c'est bien cela....ne pas partir dans le bon train. Heureusement que tu étais dans la bonne direction quand même !
bon week end

mathilde a dit…

Hu hu, il m'arrive aussi de me tromper de train ;-)

Maurice a dit…

C'est vrai Thalie, mais ça ne sera pas comme ça à tous les coups.

C'est toujours pareil Mab, c'est à partir du moment où on a le choix que les problèmes commencent !

Ou carrément au bureau tant qu'on y est Maky !

Le pire ce sont les lignes qui fourchent Cristophe. Tu sas eu de la chance toi aussi !

Tu me rappelles une époque que j'ai vécue Sammy et qui du coup m'inspire quelques idées de billets. Merci !

Pas de risque de me tromper de direction Syl car c'est un terminus. Heureusement pour moi ! Bon week end à toi aussi.

Ou bien de monter dans la cabine arrière au lieu d'aller dans la cabine avant, Mathilde ?

mathilde a dit…

Ca m'arrive aussi, mais là c'est prévu.

Ally a dit…

Bah heureusement que t'as pris un train qui allait carrément dans la direction opposée hein ! ;o)

Anonyme a dit…

Ca risque pas de m'arriver à Montpeuul. Y'a que 2 tramways et ils sont très en couleurs...
;o)
http://perso.orange.fr/edouard.paris/200702.htm

Et pis de toute façon, je suis obligée de prendre ma galinette pour aller bosser..

Et quand je débarque à Paris, je joue à fond la provinciale nunuche et tout le monde il est gentil, il me renseigne avec le sourire... Je reconnais que c'est un autre contexte..

Bisous de lA montpelliéraine...

tarmine a dit…

I pod, téléphone portable, même combat!

Ally a dit…

anonymous > ah c'est sûr qu'à Montpell' ça risque pas de nous arriver, à part si on est bourré ! lol. Quoique la ligne 2, c'est un peu le bordel pour ceux qui connaissent pas, entre un coup le terminus aux Sabines, un coup à Saint Jean de Vedas, tout ça dans la direction de Saint Jean justement.

Nathalie a dit…

La meme chose m'est arrivee l'autre jour avec un bus dans Jerusalem. J'ai pris le 39A a la place du 39 sans A et je me suis retrouvee sous les rafales de vent et une pluie d'enfer a perpette les oies dans un quartier ultra-orthodoxe.

Maurice a dit…

C'est préférable Mathilde ! ;-)

Je n'en suis pas encore là Ally. Heureusement !

Pour l'avoir déjà emprunté, je n'avais pas remarqué ce spécimen rare Anonyme de Montpellier ! Merci pour la photo.

Debout Tarmine !
Qu'un genre humain transfiguré
Sous le ciel clair de la Justice
Mûrisse avec l'épi doré !

Un peu comme les navettes au Grand-Bornand Ally qui font tout un circuit cet repassent plusieurs fois par les remontées mécaniques... Ca permet de visiter le village et les environs !

Hello Nathalie ! En ce qui me concerne, à premières vue certaines des stations où je me suis arrêté n'avaient pas l'air très catholiques !

colchide a dit…


Sortant un soir de chez l'ophtalmo après un fond d'oeil, plein phares, dans un quartier inconnu de moi, je me suis égarée dans les couloirs de métro...

Une fois dans le train, impossible de lire même les plus grands panneaux dans les stations. J'ai fini par demander à un voyageur, un peu dubitatif. "Filles du calvaire". Oups, jamais entendu parler de cette station..

Fond d'oeil, Ipod, même combat ;-)

Maurice a dit…

Colchide, si tu veux en savoir un peu plus sur les stations de métro, je te conseille de lire ceci :

http://blogdemaurice.blogspot.com/2005/04/la-mtrologie.html

colchide a dit…


Excellent !!!!!!! Tu es le Perec du métro :-)