vendredi 27 octobre 2006

Portillon en panne (5)

On l’a vu, selon les différentes situations auxquelles vous êtes confrontés, vous pouvez réagir différemment. Mais la plupart du temps, vous privilégierez le gain de temps ou plutôt vous chercherez à minimiser votre perte de temps.

Aux pompes des stations services, la technique est un peu différente. Il y a plus de chances de passer rapidement dans une file courte. Sauf si une caravane, par exemple, se trouve dans la file. Elle compte pour une place mais ne fera pas le plein ! Le temps passé dépendra aussi de la capacité du conducteur à dégainer sa Carte Bleue et de se sortir rapidement de la saisie des données sur un clavier rétif, tout en s’abîmant les yeux sur un écran sans contraste exposé à la lumière du jour.

Enfin, aux péages autoroutiers, c’est un peu comme à la roulette russe. A longueur égale, les files avec les camions passeront bien sûr plus rapidement que les files composées uniquement de voitures. Vous aurez tout le temps de vous énerver quand le conducteur devant vous commencera à chercher sont ticket au moment d’arriver à la caisse. Car bien évidemment au bout de deux heures il ne sait plus ce qu’il en a fait. A travers le pare-brise on devine qu’il demande à sa femme ce qu’elle a bien pu en faire. Cette dernière va commencer par chercher son sac à main avant d’entreprendre de le fouiller de fond en comble. Finalement ils finissent par se souvenir que le ticket était juste derrière le pare-soleil. Comble du bonheur, ils payent en espèces et ils n’ont pas l’appoint !

Si vous êtes l’heureux possesseur du système (payant) LiberT, alors tous ces soucis sont à mettre aux oubliettes. Jusqu’au jour où un gros c…ard s’enfile là où il ne faut pas, devant vous et vous oblige à reculer alors que d’autres véhicules ont commencé à vous emboîter le pas !

...à suivre...

5 commentaires:

Anne a dit…

Et imagine donc que mon ami Face de Cul soit dans la file, alors là c'est la somme de tous les emmerdements possibles et murphy-esques qui s'abattent sur toi...

bricol-girl a dit…

Ce n'est plus l'ode aux portillons c'est un labyrinthe, ne reste plus qu'à trouver Ariane et son fil.

Maky a dit…

Comme pour certains autres blogs, lorsque j'ouvre l'un d'entre eux, la page est celle d'il y a plusieurs jours (19 octobre...) ce qui me laissait croire à des vacances ! Que nenni...En actualisant, je me retrouve à aujourd'hui !
Donc excuses!!! Je n'ai pas vu les derniers.
Bon WE

atanane a dit…

tout ça donne une furieuse envie de désert...

Maurice a dit…

Celui qui est coiffé avec la raie au milieu, Anne ?

Ariane et ses fils ont déserté la toile Bricol-Girl...

Il m'arrive la même chose Maky. Peut-être est-ce une nouvelle version de navigateur internet ?

Franchement Atanane, à nous observer de loin, on pourrait penser avoir affaire à des fous.