mercredi 27 septembre 2006

La petite mouche

Je vous ai dit l’autre jour qu’il n’y avait pas de mouches dans le RER. Il fallait comprendre pas tous les jours. D’autant que je vous ai déjà dressé la liste des différents animaux ou insectes qu’on peut rencontrer dans les transports en commun.

Car ce matin j’ai revu la petite mouche. D’où revenait-elle ? Il m’a semblé qu’elle sortait du sac à dos de mon voisin d’en face au moment où celui-ci l’ouvrait pour en extraire son lecteur MP3. L’avait-il enfermée volontairement ? Je ne crois pas.

La petite mouche avait l’air en pleine forme. Après quelques secondes de vol circulaire au-dessus du crâne dégarni de mon voisin d’en face, elle décida de se poser sur cette magnifique piste d’atterrissage. D’où l’expression !

Evidemment le voisin d’en face l’avait sentie se poser et il la chassa d’un geste circulaire, en faisant tournoyer sa main autour de son crâne. Il ne pouvait tout de même pas se donner une grande claque sur la tête pour l’écraser.

Indéniablement cette piste d’atterrissage lui avait plu car aussitôt le danger écarté, elle s’y posa de nouveau. Et elle fut de nouveau chassée à coups de moulinets. Toutes ces gesticulations avaient bien entendu attiré l’attention des autres voyageurs qui, d’un œil amusé, regardaient l’infortuné se débattre en pure perte. Ce dernier ne semblait pas apprécier la situation de peur sans doute qu’on puisse mettre en doute son hygiène. Qui sait ?

Etait-ce l’attrait de cette perruque en peau de fesses ? Les phéromones ? Ou tout simplement cette petite mouche était-elle tombée amoureuse de ce voyageur au point de pas vouloir le lâcher ?

Aujourd’hui plus que les jours précédents mon écriture aura ressemblé à des pattes de mouches afin de la rendre illisible ou difficilement déchiffrable à mon voisin d’en face qui du coup aurait bien aimé savoir ce que je pouvais bien écrire !

16 commentaires:

bérangère a dit…

je suis sûre que si t'étais mouche, tu te poserais sur les lèvres des femmes, mais kess ke je raconte moi ce matin!!!!!

Maurice a dit…

Nimportenawak Bérangère !

bricol-girl a dit…

Est-ce que la mouche a un plan de vol au moins.

syl a dit…

Une perruque en peau de fesses : je suis pliée de rire sur mon vclaiver en te lisnat ce qui esplique les most un epiu tordus et les lettres baladeouses
désolée

bra a dit…

Tout pareil que syl !

buse a dit…

C'est ça l'inconvénient d'une perruque en peau de fesses, la moindre bébête en exploration est ressentie immédiatement...
La mouche n'est pas venue se poser sur ta page d'écriture ?.... mais si, il y a les pattes.

lollah a dit…

la mouche a choisie! il devait se sentir bien seul le monsieur! bisous

joshua a dit…

Il aurait pris la mouche si tu le lui avais dis!

Quelle mouche l'a piquée de l'avoir menée à sa perte...pauvre bête???

Enfin bref...

Anne a dit…

Peut-être que c'était sa mouche apprivoisée, mais qu'il ne voulait pas l'avouer ?

phil a dit…

il avait pas une tapette ?

buse a dit…

Cet aprem, dans un salon de coiffure, devine qui virevoltait... une mouche. Vu que j'avais la tête occupée et pleine de "papillotes" (et on est prié de ne pas se moquer pour les papillotes), elle s'est posée sur la cape noire qui m'enveloppait. La coiffeuse a du se demander pourquoi j'avais le sourire aux lèvres en regardant cette mouche....
Maurice, il y a une mouche qui a loupé le train !!!

mathilde a dit…

Une note qui fait mouche ;-)

Maurice a dit…

Je te trouve bien curieuse Bricol-Girl. Penses-tu qu'elle n'était pas autorisée à atterrir
à cet endroit là ?

Fais attention la prochaine fois que tu en croiseras une Syl, garde ton sérieux !

Même chose pour toi Bra.

La perruque en peau de fesses semblait plus attirante sans doute Buse.

On appelle effectivement ça un moment de solitude Lollah !

Il en avait le bourdon Joshua.

Comme dans Astérix Anne ?

Non Phil, apparemment il voyageait seul.

Maurice a dit…

Les papillottes c'est très bien Buse. Le tout s'est de ne pas oublier de les enlever avant de sortir dans la rue. Et puis d'abord à partir du moment où les mouches prennent le train, je ne vois pas pourquoi elle ne pourraient pas aller chez le coiffeur.

Mathilde ne parle pas souvent, mais c'est rarement pour rien !

heure-bleue a dit…

Et contre les mouches du Père Lachaise, tu as un remède...

Maurice a dit…

Je ne sais pas trop Heure-Bleue. Rester à côté d'une grand-mère ?