mardi 29 mars 2005

Retour à la normale

Comme anticipé au cours de la semaine dernière, l'arrêt de travail des conducteurs du réseau Paris-Est a finalement pris fin vendredi, début du week-end pascal. Je n'ai aucune idée de ce qui a pu être négocié pour mettre un terme à un mouvement qui me semble être complètement disproportionné par rapport aux enjeux. Toujours est-il qu'en ce mardi les trains circulent normalement. Le passage à l'heure d'été semble digéré même si la plupart des voyageurs ont l'air un peu plus éteints ce matin. J'appréhende cette semaine qui a priori me semble monotone par rapport à celle qui vient de s'achever et qui aura été riche en événements: arrivée du printemps, grève des transports en commun et changement d'heure.

Il va falloir faire preuve d'imagination et être attentif à ces petits détails qui permettent de rendre le quotidien moins monotone.

En ce qui me concerne, cette semaine a commencé par la rencontre d'une connaissance (un voisin) que je n'avais pas croisée depuis un certain temps. J'ai ainsi pu profiter dès le matin de son haleine senteur cendrier-tabac-froid et prendre des nouvelles de ses petits ennuis de santé. Le trajet m'a semblé bien long ce matin. Suffisamment long pour connaître les détails de sa prochaine extraction de varice et de son arthrose du coccyx dont la douleur peut être atténuée par des massages dont je vous passe volontiers les détails.

Il s'en est fallu de peu que mon petit déjeuner ne reparte en sens inverse.

2 commentaires:

buse a dit…

Voilà ce que c'est d'être trop gentil et de demander "comment ça va ?", c'est la phrase à ne pas dire, même si elle sort automatiquement.

Maurice a dit…

Il existe une nouvelle version maintenant qui fait à la fois la question et la réponse : "Comment tu vas bien ?"