mardi 8 juillet 2008

Dans la peau d'un fraudeur

Le lendemain matin, ma décision est d’ores et déjà prise quant à mafaçon de voyager sans payer. Je n’ai en effet toujours pas l’intention de payer un ticket plein tarif. Je paye déjà un abonnement mensuel et la RATP a refusé la veille de me refaire mon Passe Navigo égaré. Je sais, mes arguments ne valent pas grand-chose.

Ce matin j’ai donc pris un autre Passe Navigo dont le titulaire n’en a pas l’usage ce jour là. En cas de contrôle, je dirai que je n’ai pas de titre de transport. Cela me permettra de franchir les portillons sans me faire remarquer. Les contrôleurs dans les gares s’intéressent plutôt à ceux qui passent les portillons sans utiliser de titre de transport. C’est très rare qu’ils filtrent les voyageurs dans les couloirs (ça m’est arrivé une fois).

Ce n’est qu’à l’occasion d’un contrôle dans une rame que je pourrais risquer quelque chose. Si j’ai été contrôlé 10 fois en vingt ans, ça doit bien être un maximum…

Mon objectif est d’atteindre l’agence commerciale de La Défense. C’est ma destination finale et c’est sur le chemin de mon bureau.

Mon voyage se déroulera sans anicroches. Tout au plus éprouverai-je un léger sentiment de crainte, car foncièrement, Maurice fait plutôt dans l’honnête et habituellement n’encourage pas ce genre de comportement. Cela dit, si c’était à refaire…

C’est finalement soulagé que je pourrai sortir dans le hall RER et me rendre directement à l’étage là où se trouve la solution à mon problème et là où devrait prendre fin cette satanée histoire.

J’entends d’ici le soupir de soulagement d’un grand nombre d’entre vous qui, lassés de voir s’éterniser cette histoire et pressés d’en connaître la chute, se disent qu’on va enfin pouvoir passer à autre chose !

Il ne me reste plus qu’à demander un Passe Navigo.

Arriere

4 commentaires:

bricol-girl a dit…

Maurice tu te trompes, nous sommes suspendus au récit de reconversion en petit malfrat, as-tu au moins la casquette visière sur le côté ?

Anne a dit…

A ce rythme, on sera en vacances que tu n'en seras pas encore à l'épisode où, Pass Navigo neuf en poche, tu as retrouvé l'ancien posé sur ton bureau ou glissé dans la poche de ton slip kangourou...

Solange a dit…

Comme dit brico girl, détrompes toi Maurice...je trouve le feuilleton est haletant...
Quand on croit que c'est fini, ça rebondit encore....
Quel écrivain !
Quant à l'épisode de fin imaginée par Anne...hhahahahaha
;-)))
A demain, je le veux bien

Maurice a dit…

Pas de casquette Bricol-Girl car je n'ai pas envie de me faire repérer !

Anne il faudra que tu m'expliques comment tu as eu vent de ce détail intime...

Et encore Solange, Anne a donné par ailleurs une image beaucoup plus imagée de l'endroit où j'aurais pu le perdre...