mercredi 4 juin 2008

Oups ! (1/3)

Vous avez été nombreux et nombreuses à suivre avec attention les aventures de Super-Maurice alors qu’il volait au secours d’une jeune femme qui s’était innocemment laissé coincer la main dans la porte du train. Cette fois, ce qui est arrivé il y a quelques jours à Maurice n’était pas un rêve. Quoiqu’il faille s’entendre sur la signification du mot rêve…

L’aventure commence un soir en sortant du bureau, comme souvent d’ailleurs. Au moment d’attraper sa correspondance, Maurice constate qu’un train qui n’aurait pas du se trouver là est à quai et que sur ce quai il y a manifestement beaucoup de monde. Beaucoup trop pour que toutes ces personnes puissent rentrer dans le train.

Les regards de ces personnes sont tournés vers les écrans d’affichage et leurs oreilles sont tendues vers les haut-parleurs qui diffusent quelques messages. Tant que l’écran et les haut-parleurs sont devant, ça va bien pour eux. A partir du moment où l’écran est devant et le haut parleur derrière, il faut voir la rotation des oreilles pour le croire !

Maurice finit par comprendre qu’un grave accident de voyageur perturbe fortement la circulation des trains qui pour l’instant sont tous bloqués. Et ce blocage dure depuis longtemps apparemment. En langage clair, quelques personnes sont occupées à ramasser les morceaux d’une autre personne qui est passée sous le train. Ne vous offusquez pas si cela ne choque plus personne ici bas. C’est comme ça. Chacun ne pense qu’à rentrer chez soi le plus rapidement possible.

Quelques voyageurs décident de sortir d’une voiture probablement pour utiliser un autre moyen de transport et Maurice en profite pour prendre leur place et se faufiler dans la voiture. C’est à ce moment précis que le signal du départ se fait entendre et que les portes se referment. Dommage pour ceux qui venaient de descendre !

Nuage

4 commentaires:

bricol-girl a dit…

Et c'était qui, un homme ou une femme, bon rien de bien extraordinaire pour pour le chroniqueur du RER

Flower a dit…

Malheureusement je crois que la ligne C est number 1 sur les "accidents de personnes".
Méchante comme je suis,chaque fois je souhaite que tous ces cons qui se jettent sous nos trains se ratent et vivent encore, un ou 2 membres en moins.
Horrible à dire mais il y a bien d'autres manières de faire ça que d'emmerder le monde entier...

Sainte Bérangère a dit…

Paix à son âme !

Maurice a dit…

Le voyageur tout comme l'usager, Bricol-Gilr, est un être asexué.

J'ai lu il y a peu de temps Flower, qu'une femme avait décidé de mettre fin à ses jours en restant dans sa voiture au beau milieu d'un passage à niveau...

Je t'imagine très bien Bérangère, avec une auréole derrière la tête !