mercredi 28 mai 2008

L’art de dire les choses (1/3)

Les transports en commun sont accessibles à tous, y compris aux femmes enceintes. Il est possible d’en voir à des degrés d’avancement divers de leur grossesse. Ils y a celles qui vont accoucher dans l’heure à venir tellement le ventre et les accessoires qui vont avec sont proéminents, vous l’avez compris je veux parler du nombril en relief, et il y a les autres !

En parlant de nombril, malgré un ventre de femme enceinte de 3 mois, le mien est plutôt en creux ! Mouarf ! On s’en fout !

Pour les femmes enceintes, mais aussi les personnes âgées, ou celles accompagnées d’enfants en bas âge, mais aussi pour les handicapés, des sièges sont réservés. Ils sont peu nombreux, mais ils ont le mérite d’exister.

En période d’affluence, ces sièges sont bien sûr occupés. La nature a horreur du vide. Ce qui est comique, c’est de voir le comportement des voyageurs lorsqu’une femme enceinte (c’est l’exemple que nous prendrons) pointe son ventre dans un train dont tous les sièges sont occupés.

Pour cela, il faut distinguer plusieurs catégories de voyageurs. Pour cela on ne va considérer que ceux étant dans l’entourage immédiat de la radieuse (et encombrante) future maman. Cette liste n’est certainement pas exhaustive, mais elle couvre le plus grand nombre de cas.

Il y a ceux qui n’ont rien vu, et qui ne verront jamais rien car ils sont endormis ou trop accaparés par leur lecture.
Il y a ceux qui ont vu, mais qui le dissimulent. Ils font semblant de ne rien voir, ou font semblant de dormir, regardent ailleurs ou restent obstinément plongés dans leur lecture.

Quai RER

5 commentaires:

bricol-girl a dit…

Bon ben en gros que des mal élevés dans les transports en commun!

Lutine a dit…

Elles sont tres jolies tes photos
A quanf les photos avec des filles nues ?

Laurence Pernoud a dit…

et puis il y a ceux qui se lèvent comme Mr Maurice, j'en suis sure !

Anne a dit…

Il y a ceux à qui, bien qu'enceinte jusqu'aux oreilles, tu n'as rien demandé mais qui croisent ton regard et te balancent un bien agressif "oué mais c'est pas une maladie, d'être enceinte".

Certes non...

Anonyme a dit…

M. Maurice est un gentleman !