vendredi 11 avril 2008

Impression neige tombant

Cela aurait pu être le nom donné à une toile impressionniste. C’est à cela que pensa Maurice lundi dernier.

Cela fait maintenant 3 semaines que le printemps est arrivé. Tout du moins sur le calendrier. Dans les faits ça n’est pas encore tout à fait ça. En effet, comme bon nombre de personnes ce matin là, ce furent dix centimètres de neige fraîche que Maurice dut dégager du pare-brise de sa voiture avant de pouvoir décoller avec sa fille.

Les spécialistes de la météo l’avaient certes prévu, mais à aucun moment Maurice n’avait imaginé en voir autant. Tout du moins pensait-il avoir affaire à de la neige fondue. De tout l’hiver il en était tombé assez peu en région parisienne.

La couche blanche qui recouvre tout a au moins le mérite de dissimuler la grisaille des infrastructures ferroviaires. D’autant que ces jours-ci, le soleil est tout de même plutôt rare. Ne parlons même pas de la chaleur de ses rayons.

Le trajet emprunté tous les jours semble différent et du coup agréable. Par la fenêtre à cette heure de la journée, alors que le soleil n’est pas encore levé, on peut apercevoir les deux lignes noires de la voie ferrée sur lesquelles circulent d’autres trains en sens inverse.

La neige qui s’est accumulée sur les bas-côtés et sur les toits des maisons accentue très certainement la luminosité ambiante et donne à ce début de journée une apparence particulière.

Profitons du spectacle avant de rejoindre dans quelques instants la noirceur et l’obscurité des voies souterraines.

Quai sous la neige

5 commentaires:

Lutine a dit…

Tres sympa tes photos !

mab a dit…

Tout ça!

Maurice a dit…

Merci Lutine ! En plus des textes, j'essaye d'illustrer ce blog avec ce que je vois et fréquente au quotidien !

Aurais-je tendance à exagérer Mab ?

mab a dit…

Ah j'avais oublié! Maurice n'écrit pas le week-end.

Maurice a dit…

C'est vrai Mab, mais il lit !