mardi 25 mars 2008

Rien n’a changé

C’est le constat que Maurice se faisait ce matin en partant travailler. Pourquoi ce jour-là plutôt qu’un autre ? Peut-être à cause du fait qu’il est de plus en plus conscient du fait qu’il n’a pas écrit d’article sur son blog depuis belle lurette. Il manque le petit déclic qui relancera la machine. Peut-être à cause des quelques messages laissés sur son blog par des lecteurs (pour ne pas dire lectrices) trop longtemps délaissés mais toujours présents et actifs sur la toile.

Rien n’a changé donc. Ou si les choses ont changé, ce n’est pas dans le sens d’une amélioration. Les voyageurs sont toujours aussi égoïstes, aveugles et sans cervelle. Il n’est qu’à les voir tous les jours, pensant gagner du temps et gratter quelques places au concours du voyageur le plus rapide et le plus malin, s’entasser dans les sas réservés aux personnes à mobilité réduite (les zandicapés) et attendant que le portillon veuille bien s’ouvrir alors que le système n’accepte pas plusieurs personnes afin de lutter contre la fraude.

Il faut voir leur énervement palpable lorsqu’ils réalisent le piège dans lequel ils se sont jetés, pensant gagner quelques secondes en allant plus vite que les autres. Étant immobilisés, ils ont tout le loisir de voir les autres passer sans souci. Ils regardent par-dessus l’épaule de la personne qui est devant pour vérifier qu’elle passe correctement son badge sur le lecteur ou qu’elle a un billet valide. Dans leur énervement, aucun ne prête attention au message diffusé par la machine leur disant de bien vouloir sortir.

Quand bien même ils voudraient s’extraire de ce cul de sac, c’est avec difficulté qu’ils le feront vu le nombre de personnes qui s’entassent déjà derrière eux !

Comment cela se termine-t-il ? Maurice n’en a aucune idée. La scène pour lui n’a duré que quelques secondes, le temps de passer devant ce fameux sas. Il faudra qu’il pense ce soir en rentrant chez lui, à jeter un coup d’œil pour voir où ils en sont restés !

11 commentaires:

mab a dit…

Une hirondelle ne fait pas le printemps mais Maurice peut-être si il retrouve le chemin de son clavier.

Maurice a dit…

S'il fallait donner un nom d'oiseau à Maurice, pas sûr qu'hirondelle soit le plus approprié !

Pierre Mongin a dit…

faucon cherche alors ? ouelcome back sur les rails Biloute ;-)

Anonyme a dit…

Bravo Maurice, tu te remets à l'écriture dans une ville où les ragondins doivent être asphyxiés ! :-)

Cristophe a dit…

Comment cela se termine-t-il ?
On vient les extraire avec une petite grue, les met dans une benne, et quand la benne est pleine,on les décharge sur le quai... Certains ont compris, certains recommencent à se coincer...

Anonyme a dit…

Pour nous si, tout a changé nous t'avons retrouvé!!!

Maurice a dit…

Tu en as de bien bonnes Cafougnette ! Avec le travail qu'il a à faire, comment Pierre trouve-t-il le temps de lire ce blog ?

Les ragondins rigolent quant je leur lit ce blog Annie. Ou bien Marc ?

Christophe, tu ne devineras jamais... Ce soir l'appareil avait été mis hors service ! Les 2 portes sont grandes ouvertes ! Les agents ont du en avoir marre de passer la journée à venir hélitreuiller des malheureux !

Merci Anonyme ! Pourvu que ça dure !

Lutine a dit…

Maurice ! Maurice !

Maky a dit…

Ah ! la grève est finie...
A quand le retour du poinçonneur ?
A+

Sammy a dit…

Bien content que tu sois reviendu ;-)

Maurice a dit…

Attention Lutine ! Si tu prononces trois fois de suite "Maurice"...

Grève, repos, vacances... on ne sait plus trop Maky !

Et oui Sammy, toutes les bonnes choses ont une fin !