vendredi 16 février 2007

La f’nêtre s’il vous plait ! (2)

En temps normal, chez soi par exemple, chaque être normalement constitué se précipiterait vers une fenêtre pour tenter d’améliorer son bien-être en aérant ou en créant un courant d’air pour renouveler l’air ambiant. Dans le RER chacun rentre dans la voiture en soupirant et en plissant le front et les sourcils. Certains râlent et leur bougonnement est incompréhensible. Cependant personne n’a l’idée d’ouvrir une fenêtre.

Ceux qui sont assis juste en dessous, et qui pourraient le faire, sont insensibles. Ils sont plus bas, c’est là qu’est l’air frais en général. Ils sont plongés dans une lecture ou font semblant d’être assoupis ou regardent par la vitre à travers laquelle on n’aperçoit que les ténèbres du tunnel. Ou bien ont-ils déjà surchauffé suffisamment pour ne pas réaliser la situation.

La totalité des voyageurs va donc subir cette chaleur moite sans chercher à faire changer les choses. Est-ce par paresse ? A part pour ceux qui en sont à proximité, il est difficile de franchir la foule compacte pour aller ouvrir une fenêtre. Est-ce par égoïsme ? On se dit que de toute manière le trajet va durer entre 5 et 10 minutes, donc pourquoi s’embêter ? Si quelqu’un a vraiment chaud alors quelqu’un d’autre s’en occupera. Est-ce par timidité ? On n’ose pas, au milieu de la foule, s’adresser à des inconnus pour leur demander de se lever et de baisser la fenêtre.

Jusqu’au moment où une petite voix s’écrit : « la f’nêtre s’il vous plait ! ». D’où vient cette petite voix ? En général d’une femme plus petite que la moyenne, qui se trouve coincée au milieu de grands costauds et qui n’a pour horizon que les boucles de leurs ceinturons. Dans ce cas-là, c’est l’instinct de survie qui fait s’abattre les obstacles dont je parlais plus haut.

6 commentaires:

tarmine a dit…

en général, la petite coincée loin crie"la fenêtre" pour qu'on l'ouvre, et la grosse coincée prés crie "la fenêtre! " pour qu'on la ferme,
tu fais quoi, là?:)))

Anonyme a dit…

Zut j'ai loupée le train du matin.
Mab en retard.

heure-bleue a dit…

Le pire, c'est le RER coincé dans un tunnel, on crève de chaleur, et c'est bien sûr le jour où le monstre est bondé...

Maky a dit…

Il est à noter que dans ce genre d'endroits, les gens sont sourds et aveugles.
On croirait vraiment qu'on les emmène à l'abattoir...(Passifs, soumis)

Nathalie K. a dit…

Les voyageurs ne sont pas egaux devant les transports en commun.

Proverbe capitaliste

Maurice a dit…

J'observe Tarmine !

Ca ne prête pas à conséquence Mab. Pour celui-ci il n'est jamais trop tard !

C'est ce qui s'appelle la "Loi de l'Emmerdement Maximal" Heure-Bleue !

Et ils ont perdu l'odorat aussi Maky !

Les petits sont avantagés pour s'allonger sur les banquettes Nathale K....