jeudi 11 janvier 2007

Evolution

Le monde des transports en commun évolue-t-il ? Et si c’était le cas, à quelle vitesse et dans quelles proportions ?

C’est en reprenant ses observations après un mois d’absence, que Maurice se pose la question. Après un mois passé sans avoir regardé autour de lui, trop occupé qu’il était à se laisser distraire par les sirènes radiophoniques, dans quel état allait-il retrouver son petit monde ?

Au risque de vous décevoir, il faut bien reconnaître que son monde des transports en commun n’a pas tellement changé. En tous cas pas de façon, spectaculaire.

Maurice n’a pas été dépaysé et a très vite retrouvé ses figures, c'est-à-dire les personnes qui pour une raison qu’on pourrait difficilement expliquer, se distinguent des autres. Pourquoi parmi les voyageurs faut-il en remarquer plus particulièrement quelques uns alors que la majorité des autres composera cette fameuse foule sans visage.

C’est probablement à cause d’une particularité physique ou vestimentaire ou bien encore à cause d’une attitude, d’un comportement ou d’une manie. Cela dit, pourquoi est-on plus attiré par un détail que par un autre ?

Untel sent le tabac froid, tel autre se fait une coloration « aile de corbeau » et il n’y a pas un cheveu qui dépasse. Celle-ci trimballe des kilos d’accessoires bling-bling et se renverse tous les jours un flacon de parfum sur le corps. Sans parler de celui-là, qui assis dans son coin ne bouge pas beaucoup et noircit les pages d’un petit bloc-notes d’une écriture illisible, prend à peine le temps de lever le nez pour chercher l’inspiration et le mot qui tombe juste.

Que peut-on déduire de tout cela ? Pas grand-chose, n’est-ce pas ? Sauf peut-être UNE évidence! Vous avez trouvé ? Oui ? Non ? Je vous donne la réponse : « ! eril el riovuop zella suov étôc ertov ed srola ,erircé à ecnemmocer eciruaM iS »

7 commentaires:

Sol'ange a dit…

"Un seul être vous manque............."
C'est pour mieux vous faire désirer que vous disparaissez de temps en temps de mon écran ??!!
Tu bouches le pousson un leu poin, Maurice....
Comme c'est le début d'un année nouvelle , je me permets de vous embrasser pour tous les sourires qui s'accrochent à meslèvres dès que je vous lis...Merci...

Anonyme a dit…

Dommage qu'il n'y eut pas de guirlandes dans le métro...

Maky a dit…

Ipmressoinannt

Sleon une édtue de l'Uvinertisé de Cmabrigde, l'odrre des ltteres dnas un mtos n'a pas d'ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soit à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème.
C'est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot.

Alors !!!!

bricol-girl a dit…

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers c'est toujours Maurice.

Maurice a dit…

Rien que pour ces bises de Sol'ange, l'attente en valait la peine, non ?

On se fait suffisamment enguirlander conne ça Fong !

Ton texte est plus lisible que le mien Maky !

Même avec un miroir on n'y arrive pas Bricol-Girl.

Anitta a dit…

Tiens tiens, "les sirènes radiophoniques"... Je me demande, tu as passé un casting pour être animateur sur NRJ ?

Maurice a dit…

NRJ... ça me fait penser Anitta que cela fait un bout de temps que je n'ai pas pu te faire un "kikou preum's" !