lundi 21 août 2006

Tabac froid

Voyager en TGV n'est en définitive pas si difficile que ça. C'est supportable. On peut même y trouver certains avantages. Pas d'embouteillages dans lesquels perdre des heures, si ce n'est quelques retards, ceux de plusieurs heures étant exceptionnels. La fatigue en moins pour certains trajets, surtout en hiver lorsqu'il pleut ou qu'il neige. On se sent nettement plus en sécurité.

Non, la seule chose qu'il faudra supporter, c'est son voisin de banquette ou certains voisins de voiture.

A mon sens, le pire des voyageurs à supporter, c'est le fumeur. Surtout lorsqu'il est assis à côté de vous. Celui-là, ou celle-là d'ailleurs, je ne peux pas le sentir. Les TGV sont enfin non-fumeurs. Des fumeurs il en existe toujours. Auparavant ils se regroupaient dans une voiture réservée aux fumeurs ou bien, ne supportant pas de voyager dans une voiture enfumée et empestant le tabac froid, ils allaient s'y rendaient en cours de voyage pour en griller une de temps en temps.

Maintenant la seule possibilité pour les fumeurs qui ne peuvent s'en passer, est d'aller en griller une à chaque arrêt. A l'annonce du prochain arrêt on les voit se précipiter en file indienne, la cigarette et le briquet à la main. Sur le quai, qu'il pleuve ou qu'il vente, on les voit tirer comme des malades sur un mégot fumant car deux minutes d'arrêt c'est peu pour en fumer une complètement. Au prix du tabac, il ne faudrait pas gaspiller, n'est-ce pas ?

Au signal annonçant la fermeture des portes, après avoir tiré une dernière et longue fois sur un résidu de filtre incandescent, un pied sur le marchepied, la bouche en cul de poule ils rejettent consciencieusement la fumée à l'extérieur de la voiture et soulagés viennent se rasseoir à votre côté pour vous faire profiter de leur haleine « Spécial Tabac Froid ».

7 commentaires:

Jean-Hubert a dit…

Détestable !

bricol-girl a dit…

Ex fumeur ou jamais fumé ? Il me semble que la seconde catégorie est la plus tolérante, la première ayant toujours un arrière gout de revenez-y qui rend un peu nerveux.
Bon voyage Maurice

joshua a dit…

moi, ça me jette un froid cette histoire de tabac froid.
Heureusement que les TGV sont maintenant non fumeurs mais bon...c'est quand même fumeux le sujet.

thalie a dit…

en un mot : BEURK !!!!!

Maurice a dit…

Oui Jean-Hubert, que ce soit au masculin ou au féminin.

Effectivement Bricol-Girl, je suis un un ex-fumeur "intolérant" mais sans aucun arrière-goût de revenez-y, ça je peux te l'assurer !A l'époque où je fumais j'étais loin d'imaginer que je pouvais avoir une telle haleine...

Quand vous aurez fini de monter des cendres Joshua, vous descendrez mon thé !

C'est pareil le matin dans les trains de banlieue Thalie.

Lutine a dit…

Je suis comme toi je deteste les odeurs de fumeur. Beurk !
Je les trouve un peu ridicule ces fumeurs qui sortent a chaque gare pour fumer 30 secondes...
Bricolgirl, je n'ai jamais fume et je suis super intolerante la dessus...

Maurice a dit…

Le problème Lutine, c'est que c'est une drogue dont la dépendance est très forte...