mercredi 23 août 2006

Agression (1)

Il y a plusieurs semaines maintenant, j'étais dans une voiture du RER E dans laquelle a eu lieu une agression. Un voyageur a été agressé et volé. Il a dans un premier temps été pris à parti, frappé et on lui a dérobé son téléphone portable. Le tout à une heure de pointe, au milieu d'autres voyageurs.

Sans en avoir été le témoin direct, c'est la première fois que je passe aussi près de ce genre de fait divers que certains qualifient d'incivilité.

Il m'est parfois arrivé d'assister malgré moi à des discussions fortes, très tendues, le plus souvent et chose étonnante du fait de voyageuses. Dans ces circonstances on a toujours l'impression qu'une simple étincelle risquerait de mettre le feu aux poudres, en d'autres termes que les acteurs en viennent à un crêpage de chignon en règle. L'honnête mère de famille se transforme alors en furie ou en marchande de poissons selon le cas. Dommage pour elle car après on ne les regarde plus de la même façon. Maurice déteste la vulgarité.

Fort heureusement l'intervention tonitruante et virile du voyageur dérangé dans sa sieste ou de celui dans l'impossibilité de lire tranquillement le compte-rendu du dernier match de son équipe de foot préférée - Oh ! Oh ! C'est pas bientôt un peu fini c'bordel ? - permet la plupart du temps de calmer les esprits, de faire retomber la tension, mais pas l'animosité et de replonger dans sa lecture favorite. L'approche qui consisterait à calmer les esprits par un - Mais enfin Mesdames, calmez-vous ! - n'aurait aucune chance de réussir.

Il n'est pas rare non plus de voir les gens sourire en appréciant l'échange verbal des deux adversaires du moment. Le spectacle est assuré et gare aux oreilles sensibles ! De si vilains mots dans de si jolies bouches...

3 commentaires:

bricol-girl a dit…

Incivilité pour "frappé et volé" c'est un euphémisme. Moi je dis c'est le b....el partout, avant c'était mieux tout, ça c'est la faute à Tchernobyl, ya pu dsaisons etc etc.

thalie a dit…

tiens ce rer doit être maudit, la dernière fois que je l'ai pris j'ai eu le droit aussi à une scène mais entre un "djeun's" et une "djeun's". Bouais, moi je dis, faut arrêter de se stresser comme ça, c'est trop nul de se prendre la tête et surtout de se crâper le chignon en utilisant un langage de charretière ;) (j'ai rien contre les charretière cela va sans dire )

Maurice a dit…

Allons, allons Bricol-Girl ! Ne nous laissons pas aller à la morosité ambiante !

100% d'accord avec toi Thalie, mais on dit aussi "chassez le naturel et il revient au galop !"