vendredi 12 août 2005

Valises à roulettes (3)

L’arrivée des valises à roulettes a entraîné la disparition des porteurs et la désaffection pour les chariots. Elle est par contre à l’origine de la naissance de nouveaux types de voyageurs.

D’un côté il y a ceux qui n’en n’ont rien à faire de stationner devant les escaliers ou les escalators pour essayer de décoincer, pour la rentrer ou la sortir, la poignée télescopique de leur valise à roulettes.

Il y a également l’espèce de ceux qui roulent sans faire attention au monde qui les entoure. Ne vous est-il jamais arrivé de manquer de vous casser la figure à cause d’une valise à roulettes qui change de direction sans crier gare devant vous ? Si au moins ce genre d’engin était équipé d’un fanion ou d’un gyrophare pour signaler sa présence au milieu de la foule !

Les valises qu’on ne voit pas peuvent parfois être entendues. Il arrive souvent que les roues grincent. Défaut de lubrification. C’est le genre de souci qu’on se promet de régler une fois rentré chez soi, mais qu’on oublie tout aussitôt.

Entendu récemment :

- Y’a ta roue qui grince !
- …
- Y’A TA ROUE QUI GRINCE !
- Tu ne peux pas parler plus fort ? Y‘a ma roue qui grince !

Certains revêtements sont à l’origine d’un bruit insupportable. Si vous prenez l’exemple du parvis de la Défense qui est composé de dalles couvertes de petits galets, vous comprendrez de quoi je parle. Le vacarme est assourdissant et peut parfois couvrir les conversations. Comme tout le monde marche dans le même sens, même en ralentissant l’allure pour se laisser distancer, ça fait durer le plaisir. Jusqu’au moment où on se fait rattraper par une autre…

Enfin il y a ceux qui cumulent tous ces comportements. Dans ce cas la seule chose à faire est de sauter à pieds joints sur leur valise et de recommencer encore et encore jusqu’à épuisement total. Ca défoule !

4 commentaires:

Anitta a dit…

Tu m'étonnes ! Moi j'ai une tellement sainte horreur de ces roulettes à valises que je saute à pieds joints sur tes trois dernières notes !
%)

Vroumette a dit…

J'ai sauté le pas, et j'ai eu pitié de mon plus grand zozo à qui nous avons acheté une valise à roulettes pour sa semaine de nature verte avec l'école. Bilan : il n' a jamais trouvé la pigné téléscopique et ce sont les moniteurs qui se sont coltinés ses bagages (bon joué le fiston !).

Joshua a dit…

Je fais partie du syndicat de protections des valises à roulettes...le SPVR.

Nous travaillons sur un prototype de valise gonflée à l'hélium, qui flotterait dans les airs.

Donc, plus de risques de bruits, de chutes. Par contre, le risque de blessures aux visages pourrait augmenter...

Mais bon le risque 0 n'existe pas.

Dans le futur, les valises à roulettes seront nucléaires. Elles pourront exploser pour disperser les foules et permettre aux propriétaires de tels engins de mieux circuler...ainsi plus de tracas.

Sans parler des valises à roulettes invisibles (à se casser la binette à coup sûr), des valises à roulettes avec airbags, des valises à roulettes à grenades (moins risqué que le nucléaire)...etc, etc...

Bref, que de perspectives...allez Maurice, courage, nous sommes avec toi...!!!

Maurice a dit…

C'est vrai Vroumette qu'on pense toujours à vouloir donner le meilleur à nos enfants... Il y a eu aussi la mode des cartables à roulettes.

Effectivement Juju, la valise gonflée à l'hélium aurait le mérite de ne pas encombrer les couloirs étroits des trains. Par contre on en retrouverait sûrement un grand nombre au plafond des halls de gare. Et attention à la chute des bagages !