mercredi 10 août 2005

Valises à roulettes (1)

Le post d’hier m’a fait penser à une invention certes utile, mais parfois plus qu’irritante une fois mise en de mauvaises mains. Vous le saviez déjà, je parle des valises à roulettes. On a plus de chance d’en voir en grand nombre le vendredi et le lundi. En particulier au moment des vacances, dans les gares et les aéroports. Elles sortent alors d’on ne sait où et sont toujours précédées d’une personne pressée qui ne se préoccupe pas du tout des pieds des autres.

L’espèce a évolué au fil des ans. Malheur à ceux que se seront jetés sur les premiers modèles, qu’ils auront bien sûr payé le prix fort, et qui étaient un non-sens et certainement mis au point et conçus par un ingénieur. En effet leurs roulettes étaient placées sur la hauteur (le côté le plus petit ou la tranche si vous préférez). Le centre de gravité était de ce fait haut, l’écartement des roulettes au minimum, rendant l’objet instable, quelle que soit la vitesse et la qualité du revêtement. Il suffisait en plus de l’avoir chargée en mettant les choses lourdes en haut (par exemple des chaussures ou une trousse de toilettes), pour la voir tituber et se vautrer au milieu des couloirs et des halls. Une fois remise sur roulettes, au moindre virage, au moindre choc ou changement de direction, même chose, la valise partait à droite et à gauche pour se vautrer. Le modèle à quatre roulettes disposées sur le fond de la valise était à peine plus stable que celui équipé de deux roulettes en coin.

J’imagine l’énervement du propriétaire de la valise en question. Il est déjà pressé, et du coup se trouve retardé. Après une première chute, il décide d’accélérer le pas, provoquant une nouvelle chute et un nouveau retard et une irritation grandissante. La scène peut se répéter un certain nombre de fois, jusqu’au moment où excédé, il décide de prendre sa valise par la poignée, pour la porter.

Et immédiatement regretter d’avoir à soulever la quantité de choses qu’il pensait pouvoir faire rouler.

Ne soyez pas négatif mon Capitaine !

Ne soyez pas négatif mon Capitaine !

Encore un effort mon Capitaine !
Encore un effort mon Capitaine !

5 commentaires:

Anitta a dit…

Bravo ! T'es un vrai roi de Photoshop toi ! Dis, tu me montreras comment gérer les calques hein ? Tu me montreras dis ?

Maurice a dit…

Loin de moi l'idée de vouloir régner sur ce logiciel Anitta ! Les calques ne sont rien comparés aux masques. En ce qui concerne les explications, ce sera avec plaisir.

Anne a dit…

J'ai été de cette espèce maudite de traineurs de valises à roulettes.

Enfin plus précisemment, j'ai trainé celle de ma grand-mère que j'accompagnais jusqu'à son quai Gare de Lyon. Et elle trottinait loin devant sans se rendre compte que le slalom entre vacanciers partants et arrivants, ça n'était pas une mince affaire pour la "caddy girl" !!!

Mais pas de chute à déplorer... ouf.

Maurice a dit…

Il vaut mieux traîner sa valise à la gare que sa grand-mère Anne ! J'imagine que les roulettes ont rendu service, c'est sûr.

denis a dit…

En tout cas moi ca me change la vie les valises à roulettes.
Materiel de plongée : 20 kg....