vendredi 15 avril 2005

Tunnel sous la Manche

Que vient faire le tunnel sous la Manche dans ce blog ? En fait il y a trois raisons à cela.

La première est que dans le tunnel sous la Manche circulent des trains. C'est un moyen de transport en commun que j'ai eu l'occasion de prendre à plusieurs reprises. La deuxième est qu'un de mes enfants l'a emprunté il n'y a pas très longtemps, non pas pour assister à de joyeuses noces tant commentées la semaine dernière, mais pour découvrir une capitale voisine dans le cadre d'un projet pédagogique... Enfin et surtout je souhaite rétablir deux vérités. La première est que ce tunnel devrait plutôt s'appeler tunnel sous la Mer du Nord. La seconde est que l'Angleterre n'est pas une île.

Prenez n'importe quel atlas et vérifiez par vous-même. La séparation entre la Mer du Nord et la Manche se fait au niveau du Cap Gris-Nez. On dit d'ailleurs de lui qu'il est calé d'un côté, boulonné de l'autre*. Du haut du Cap Griz-Nez, en étant face à la mer, la Manche se trouve donc à gauche, la Mer du Nord à droite. Le départ du tunnel se trouve en France à Coquelles (en gros entre Calais et Sangatte pour vous aider à vous situer), à droite du Cap Gris-Nez, donc face à la Mer du Nord. Et rien à voir avec la Manche.

Sur des atlas encore plus détaillés on pourra même situer le tunnel sous la Manche comme étant sous le Pas-de-Calais (Straight of Dover).

Alors pourquoi l'avoir appelé ainsi ? Pour faire plaisir à nos voisins d'en face ?

Par ailleurs, le jour où le tunnel a été percé, la Grande Bretagne a perdu son caractère insulaire. Il est maintenant possible de s'y rendre à pied sec, à marée haute comme à marée basse.


* Calais d'un côté, Boulonnais de l'autre pour les ceusses qui n'auraient pas compris.

Amarres larguées mon Capitaine

Amarres larguées mon Capitaine !

2 commentaires:

buse a dit…

Pas envie de prendre l'atlas ce soir...ce n'est pas une rebellion, seulement une flemmingite aigue..

Maurice a dit…

Tu peux me faire confiance cette fois Buse.