lundi 7 mars 2005

Le retour

Maurice est de retour de congés. Il a pris le train à l'aller et pour la première fois a pu tester le TGV non-fumeur. Alors que d'autres lignes l'étaient depuis quelques temps déjà, celle qu'il a empruntée semble avoir été l'une des dernières à virer complètement. Enfin presque...

Il est remarquable d'observer les fumeurs invétérés se presser dans les couloirs en attendant le prochain arrêt pour descendre sur le quai en fumer une. D'autres ne se privent pas de rester sur le pas de la porte. Tant pis si la fumée et l'odeur rentrent dans les voitures. Dans tous les cas ils ne facilitent pas la montée et la descente des voyageurs.

C'est quand même beaucoup moins désagréable qu'avant. Rappelez-vous! La traversée des voitures "fumeurs" se faisait en apnée dans un nuage de fumée opaque et nauséabond. L'odeur du tabac froid était tenace et omniprésente. Après un aller-retour à travers cette voiture pour se rendre au bar par exemple, on pouvait mettre ses vêtements à laver. On trouvait des fumeurs à toutes les extrémités des voitures. Des fumeurs répartis dans l'ensemble du train se déplaçaient spécialement dans les voitures réservées à cet effet. De retour à leur place d’origine, ils en ramenaient les effluves dans leur sillage. A l'odeur on pouvait deviner où étaient partis le voisin ou la voisine. Malheur aux voitures situées de part et d'autre d'une voiture "fumeurs".

2 commentaires:

buse a dit…

Tu as du apprécier.. pas ton retour de congés, c'est toujours triste ça, mais le train non fumeur...
J'ai l'impression d'attirer les fumées.. il suffit qu'un fumeur soit près de moi pour que la fumée vienne sous MON nez...

Maurice a dit…

Tiens ! Nous sommes deux Buse !