mercredi 23 février 2005

Un peu de fraîcheur

Il y avait ce matin un enfant dans le train. Je le souligne parce que c'est plutôt rare, surtout tôt le matin en semaine. N'oublions pas que nous sommes en pleine période de vacances scolaires. Il devait avoir 5 ans à tout casser. Un petit garçon. Equipé pour le froid et accompagné de sa maman. C'est lui qui l'appelait comme ça.
Là où ils sont montés il restait encore quelques places de libres. Et l'un comme l'autre a choisi sa place. Evidemment la maman s'est assise là où il y avait 2 places l'une à côté de l'autre en milieu de banquette. Evidemment le petit garçon s'est assis à une place seule, à côté de la fenêtre. Les demandes répétées de la maman n'y ont rien fait, il n'a pas voulu s'asseoir à côté d'elle. Au bout de quelques instants les voyageurs pris entre les deux ont décidé d'un commun accord de bouger pour laisser la maman s'asseoir à côté du petit garçon. A cet âge là c'est quand même plus agréable de voir le paysage que de rester coincé au milieu d'adultes.

Il n'y en avait qu'un seul à commenter ce qu'il voyait et ressentait. Un seul à poser des questions à sa maman autant de fois que nécessaire pour finalement obtenir une réponse. Au milieu des usagers silencieux comme des tombes qui ne se regardent même pas. Il était le spectacle était dans la voiture. Et puis vint le moment où le train se met à ralentir à l'approche de son arrêt. Le petit garçon se lève alors et se précipite en exultant car " On est arrivé ! ". De tous les voyageurs c'était le seul à se réjouir de l'arrivée en gare.

Il y a longtemps que ce genre d'enthousiasme nous a quitté.

2 commentaires:

buse a dit…

Quand je prends le train, je suis comme ce petit garçon, plein de joie et t'enthousiasme, parce que c'est synonyme de loisir. Par contre quand je prends ma voiture tous les matins, je fais peut-être "la gueule" involontairement comme tous les passagers qui vont au boulot...

Maurice a dit…

Et lorsque tu prends ta voiture pour aller en vacances Buse ?