mardi 22 avril 2008

Couloir ou fenêtre ? (1/2)

J’ai répondu il y a quelques jours à un commentaire de Karmara qui nous exposait sa stratégie d’occupation des banquettes dans les trains. J’écrivais alors que ma façon de faire était différente. Il est maintenant temps de vous en faire part.

Si chacun a sa façon d’appréhender les choses ou bien même si vous ne vous êtes jamais posé la question, pour Maurice il n’y a aucun doute. La question ne se pose pas. C’est fenêtre à 100%, pour au moins trois bonnes raisons.

La première est la recherche de la lumière, en particulier lorsque Maurice voyage et que dehors il fait jour. Comme les tournesols, Maurice a développé un tropisme solaire. Quoi de plus normal après des heures passées sous terre ou à la lumière artificielle. Il faut savoir que par ailleurs l’allumage des lumières dans les trains de banlieue est automatique et s’active lorsque la luminosité extérieure est faible, comme par exemple lorsqu’un train passe dans un tunnel ou lorsque la nuit est tombée. Il suffit parfois que le ciel soit couvert ou qu’il pleuve pour que le système se déclenche. Cela dit, il y a toujours un décalage entre le moment ou l’intérieur du wagon est plongé dans l’obscurité et le moment où l’allumage des lumières a lieu. Du coup si vous êtes assis au milieu du wagon et que la luminosité est suffisamment forte pour ne pas déclencher l’allumage automatique et pas assez vive pour vous permettre de lire confortablement, vous serez alors gênés. Mieux vaut donc être assis près de la fenêtre. Ce qui vaut pour la lecture vaut pour les mots fléchés, les sudokus et pour tous ceux qui écrivent sur une surface non lumineuse. Les utilisateurs de consoles et d’ordinateurs portables sont plus à l’aise dans un environnement sombre que dans la pleine lumière qui génère des reflets sur leurs écrans.

Couloir RER E

7 commentaires:

Marie Bland a dit…

Un couloir sans aucun doute, mais un couloir terrifiant !

boucle d'or a dit…

apparemment couloir du RER E !!

Maurice a dit…

La forme et la luminosité sont particulières Marie Bland, mais on s'y sent en sécurité.

Bravo Boucle d'Or, c'est bien ça ! Pour s'en assurer il suffit de passer la souris sur la photo. Il y en aura d'autres dans les jours à venir.

karmara a dit…

Je pense, cher Maurice, que vous faites partie d'une minorité.

En effet, de nombreux passagers privilégient le côté couloir (et c'est vrai aussi dans le bus) pour pouvoir s'extirper plus facilement de leur place.

Cela a, en outre, un effet dissuasif sur les autres personnes qui hésitent à "enjamber" qqn pour aller s'asseoir.

Ceci dit, les attitudes varient peut-être d'une ligne à l'autre et en fonction de la longueur du trajet.

Le comportement "couloiresque" est à la limite de l'incivisime, soit dit en passant. Et dans d'autres pays, il est fort mal vu.

Maurice a dit…

Sans oublier Karmara, c eux qui dans le bus s'assoient aux premiers rangs au lieu de commencer par le fond !

Flower a dit…

Je suis plutot d'accord avec maurice! Moi aussi je préfère le côté fenêtre et pour 2 raisons aussi...mais elles sont différents de celles de maurice
1- Concierge que je suis, je peux ainsi voir les gens qui montent dans le wagon
2- Bien que peu confortable, la fenêtre est un bon appui-tête pour qui veut dormir le matin!
Les 2 raisons combinées: si je vois une personne que je n'aime pas monter dans le wagon, je fais signe de dormir! =)

Maurice a dit…

Tu as raison Flower, Maurice n'est pas concierge, il est seulement observateur !