mardi 13 mars 2007

Voyageur à la barre (3)

Il y a parfois tant de personnes agglutinées autour de cette fameuse barre, qu’il est parfois comique d’essayer de deviner à qui appartient telle ou telle main.

De quoi sont faites ces mains ? Il y a un peu de tout. Au toucher on pourra distinguer les froides, les chaudes, les sèches ou encore les humides, les molles, les rêches. On pourrait presque en faire soit un inventaire à la Prévert soit une reprise d’une chanson à succès de Pierre Perret.

Quant à l’observation, là il y a de tout. Toutes les couleurs, avec ou sans ongles, masculines ou féminines, de la taille de battoirs ou frêles et diaphanes jusqu’à l’équivoque.

On ne peut pas faire état des mains accrochées aux barres sans évoquer les inévitables contacts. C’est arrivé à tout le monde et il est parfois amusant d’observer les comportements de chacun à cette occasion.

La règle non écrite et non dite consiste à surtout ne pas toucher ou effleurer toutes ces mains et tous ces doigts étrangers.

Certaines mains ont une fâcheuse tendance à glisser vers le bas car leurs propriétaires soit ne serrent pas suffisamment la barre ou bien ont les mains moites, comme les chaussettes de Mimoun après un marathon ! A un moment donné cette main glissante entrera en contact avec votre main ou celle d’un autre voyageur. Quelles sont les réactions dans ces cas là ?

La plupart pratiqueront la fuite ou la glissade vers le bas, pour éviter le contact. Mais c’est reculer pour mieux sauter. Cette technique a ses limites. En ce qui me concerne, je préfère tenir bon et même exercer une légère pression vers le haut pour rappeler à l’autre voyageur l’existence de sa main baladeuse. La plupart du temps elle remontera de quelques centimètres avant de recommencer sa descente… Et ainsi de suite.

Moralité, lorsque je rentre chez moi ou que j’arrive au bureau, la première chose que je fais est de me laver les mains. L’eau est noire…

13 commentaires:

mab a dit…

Jeux de mains jeux de vilains.

Maurice a dit…

Sais-tu d'où vient cette expression Mab ? Du jeu de paume. Les moins riches, on les appelait les vilains à l'époque, n'avaient pas, à la différence des Nobles, de raquette pour jouer. Ils jouaient donc avec les mains ! CQFD !

cathie a dit…

j'adore ce blog, il me fait marrer, la vie dans le métro c'est vraiment bien idéaliser. Pour repondre à la question sur mes photos, elles sont en N&B, mauvais réglage de l'appareil, voir sur mon blog.
bonne journée

Nathalie K. a dit…

Moi aussi je fais comme toi, je resiste. Par principe.

syl a dit…

En liant ta note, j'ai instinctivement retiré ma main de la souris; et je l'ai frotté contre mon pull.....

Allez, je vais me laver les mains de ce pas

thalie a dit…

y en a même qui portent tout le temps des gants... je ne citerais personne !

bérangère a dit…

et la main au p...et la main au C....et la main aux f....il en fait quoi Monsieur Maurice ?
Allez une fois n'est pas coutume. Monsieur Maurice sait-il à quoi on reconnait un bon livre érotique?
C'est un livre que l'on lit d'une main.
Bonne soirée ;-)

fong a dit…

Parfois, étant d'un équilibre sensationnel (ne pas se référencer à mon dernier article), et étant entourés de plusieurs demoiselles à l'équilibre fragile, il arrive à fong de servir lui-même de barre, et là peu importe que les mains glissent vers le bas...



(Le Printemps revient! Celui des poètes bien sûr!)

Maurice a dit…

C'est malin Cathie ! Il va falloir y retourner dans les bois !

Dans ce cas là il ne faut rien lâcher Nathalie K..

Tu as raison Syl, tu ne peux pas imaginer ce que font les souris pendant qu'on dort !

Thalie, tu veux parler de Jacky Onassis ? Elle portait des gants en permanence je crois car elle se rongeait les ongles.

Jusqu'à présent personne ne s'est aventuré jusque là avec moi Bérangère, donc j'aurais du mal à en parler, mais je compatis ! Quant au livre d'autres le reconnaissent à ses pages collées !

Mouarf ! Sûr qu'avec la coiffure que j'ai aperçu tout à l'heure tu dois les attirer comme une mouche sur ... un sucre Fong ! Combine de perruches sur le perchoir ?

syl a dit…

ROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO...non je ne veux pas de détails !mdr

Maurice a dit…

C'est pourtant notre quotidien Syl !

Pitoen a dit…

C'est marrant, j'ai a plusieurs reprises songé à gloser à propos de choses de ce genre dans les trams (à défaut de rer).
Moi en général j'enlève ma main, laisse tomber l'autre, et prend la place du dessus. Ou bien dès fois, plus téméraire encore, je regarde la personne en enlevant ma main.

Maurice a dit…

Hello Pitoen ! C'est vrai que la technique employée dependra beaucoup de "l'adversaire" auquel on a à faire face !