lundi 12 mars 2007

Voyageur à la barre (2)

Lorsque les voyageurs sont tous à peu près de la même taille, naturellement ils auront tendance à s’agripper à la même hauteur, au niveau de l’épaule, qu’ils soient proches ou loin de la barre en question. Vous pouvez faire le geste en même temps pour vérifier mes propos ! Imaginez que vous ayez à attraper une barre, qu’elle soit juste à côté de vous ou à une longueur de bras. N’avais-je pas raison ?

Quand il s’agit donc d’attraper une barre déjà occupée, la largeur de la main est un autre facteur déterminant. Selon l’espace disponible laissé entre deux mains, on pourra saisir la barre à pleine main ou se contenter de la pincer du bout du pouce et de l’index.

Il y a certaines circonstances où empoigner la barre n’est pas toujours très plaisant. On peut répugner à saisir un objet parfois tiède et humide qui sera passé entre des mains à l’hygiène parfois plus que douteuse.

Qui sait si celui qui vient de lâcher la barre n’avait pas les doigts couverts de verrues ? Et celui qui vient de se curer le nez ? Ou bien encore celui qui vient de se gratter le c.. ou les c… ? Il y a aussi les petits boudins sans ongles auxquels il ne reste plus qu’un semblant de lunule. Il y a aussi les mains blessées, ou infectées par on ne sait quoi.

Les mains de certaines professions sont reconnaissables. Il en va ainsi pour les mécaniciens, les peintres ou les maçons. Il m’est arrivé d’avoir à faire ce genre de choses et je me souviens de l’état dans lequel étaient mes mains à ce moment-là. Pour les autres professions, c’est moins facile de deviner.

Nombreuses sont les mains dont les ongles des doigts portent le deuil ! Ça ne fait pas très soigneux…

9 commentaires:

mab a dit…

Maurice tu nous mets en appétit de bon matin.

Lutine a dit…

Et ben je me demande que ce monsieur au bras inhabituellement poilu a t il de si extraordinaire !

fong a dit…

mlzseup moi j'utilise mes fesses pour le tenir à la barre, personne n'a des épaules au niveau de mes fesses n'est-ce pas? M'aurait-on menti?

Bérangère a dit…

c'est frais comme note, un régal !

Maurice a dit…

Il n'y a pas de raison de ne pas en faire profiter les copines Mab.

J'ai cherché, sans le trouver, l'arbre dont il descendait Lutine... Incroyable !

Tu n'es pas le seul à le faire Fong, et chez certain(e)s la barre disparait !

Ca doit être la saison qui veut ça Bérangère !

Ally a dit…

Ah moi j'm'accroche jamais a la barre ! J'ai + tendance à me frayer une ptite place, debout contre les portes, du côté où ça s'ouvre pas à chaque station. Mais sur certaines lignes, des fois ça alterne de côté, c'est chiant ! :-)
La barre chaude et humide...beurk.

Maurice a dit…

Je préfère aussi me mettre contre une porte ou une paroi, quand je peux Ally.

Nathalie K. a dit…

Mieux voudrait y aller avec des gants alors?

Maurice a dit…

Moi je ne prends pas de gants dans ces cas-là Nathalie !