mercredi 14 mars 2007

Pour une poignée de poignets

L’observation de toutes ces mains et de tous ces poignets permet parfois de voir d’autres curiosités.

Eté comme hiver, vous pourrez observer dans le RER le port de gants chez certaines personnes, des femmes en général. Pas des gants Mappa, ni des gants chirurgicaux, non, tout simplement des gants en cuir, le plus souvent noirs.

Pour ne pas s’abîmer les ongles ? Pour ne pas mettre sa main en contact avec les milliards de germes qui se baladent le long de ces barres métalliques ? Pour dissimuler un diamant ou une bague qui pourrait attiser la convoitise ? Peu importe la raison en fait, mais avouez que c’est étrange.

Dans le domaine des bijoux, la variété est toujours présente, quel que soit le genre. Hommes ou femmes, tous et toutes peuvent être aussi bien en être dépourvus que lourdement accessoirisés, le top étant pour les hommes le port de la chevalière avec les initiales. Je ne sais pas d’où vient cette mode ou cette tradition. Le plus curieux est que je pensais que c’était le fait d’hommes d’un certain âge déjà, la cinquantaine environ, par exemple, alors qu’en fait on peut voir que les jeunes ne sont pas en reste pour autant. Que penser aussi des femmes qui portent deux ou trois bagues à chaque doigt ? Que ce sont des collectionneuses ? Oui, mais de quoi !

Que dire d’autre à ce sujet si ce n’est que les bijoux ont eux aussi leur mode. Là, je m’adresse plus particulièrement aux femmes, à celles qui avec quelques perles et un peu de fil à pêche ou de fil en laiton, sont capables de fabriquer de jolies bagues, pour elles-mêmes ou leurs copines qui, moins habiles manuellement, leur auront passé commande.

On pourrait disserter longuement aussi sur les montres, les bracelets et gourmettes. Peut-être une autre fois ?

14 commentaires:

mab a dit…

Je croyais que la chevalière avec initiales avait quitté définitivement les doigts des hommes.

Maurice a dit…

Non, non Mab ! Il en existe toujours qui perpétuent la tradition !

Lutine a dit…

Et l'homme aux bras poilus il devient quoi ?

colchid a dit…


Si port de gant, pas port de bague.

Enfin, moi j'aime porter de grosses bagouzes, et je suis toujours obligée de les retirer si je veux porter mes gants, ce qui m'agace vraiment.

J'ai confectionné quelques bagues exprès que je porte SUR mes gants.

Ca n'a l'air de rien.... et pourtant ! Merci de soulever ces petits détails pas si insignifiants que ça.

bérangère a dit…

é lé gant ce post ;-)

fong a dit…

Pour fong, ça sera juste une fil béni par un moine bouddhiste s'il-vous-plait!

Maurice a dit…

Il est descendu à Vincennes Lutine ! Il y a un énorme rocher par là !

Ca doit être terrible Colchid. les grosses bagues sur les gants ! J'ai déjà vu des hommes (âgés je précise), porter leur montre au dessus de leur bras de chemise...

Tu sais parler aux hommes Bérangère !

C'est plus facile à trouver qu'un cheveu Fong.

Cristophe a dit…

J'ai toujours pensé qu'on portait ces horribles chevalières pour faire mal en cognant.

fong a dit…

Et les initiales comme pour marquer aux fers les malheureuses (ou méritantes?) victimes.




Sinon je pourrai répondre à Maurice que dans mon cas, un bracelet de cheveux serait beaucoup plus facile à fabriquer en ce moment, et comme chacun le sait, le culte de fong pourrait très bien se propager rapidement...

Ally a dit…

Y a des gens qui portent des gants dans le RER en ce moment ?!

Maurice a dit…

C'est qu'il gèle toujours le matin par ici Ally !

Maurice a dit…

C'est certain qu'un revers avec chevalière doit laisser plus de souvenirs Cristophe !

Où vas-tu chercher tout ça Fong ?

fong a dit…

fong a une imagination sans limite qui le rend si rayonnant de création. Cependant tant de pensées peuvent faire penser à de l'idiotie aggravée ou bien à une folie passagèrement couplée à des substances vénéneuses stupéfiantes à doses non exonérées.


Cependant je peux vous assurer à vous tous et à vous toutes que fong n'a pas besoin d'abuser de psychotropes ou autres molécules dont la forte consommation mettrait en danger sa vie tant pour sa santé que sur son état mental et sa dépendance.


ps : lavez vous bien les mains, les germes des barres de trains ne sont pas vos seuls ennemis.

bérangère a dit…

"La Résilience définit La capacité à se développer quand même, dans des environnements qui auraient dû être délabrants." et quand on voit l'enfance de Piaf...on peut parler de résilience...Voila ,-)