mercredi 15 novembre 2006

Un regard nouveau (1)

Au début je n’avais remarqué que le garçon. Le style ado en pleine croissance, c’est-à-dire pas loin du mètre quatre-vingt-dix, des cheveux coiffés et coupés pas trop courts, des baskets en taille 45 au minimum, une paire de jeans sans trous, mais porté normalement, c'est-à-dire fermé à la taille et non en haut de cuisses, enfin un pull-over à grosse maille, de couleur gris clair avec une bande bordeaux.

Il était monté à deux reprises sur la plateforme supérieure de la rame du RER E pour s’asseoir et redescendre aussitôt, ou peu de temps après. Ce genre de manège ne passe pas inaperçu. Surtout aux yeux de Maurice quand en plus il est en mal d’inspiration. Ce jeune garçon avait un visage sympathique : ni torturé ni fermé, ni dédaigneux ni arrogant. Il avait tout simplement le regard d’une personne heureuse et peut-être encore innocente car aucun événement marquant n’est a priori encore venu remettre en cause son optimisme et sa candeur. Derrière cette façade, on pouvait imaginer une adolescence « normale »si tant est que l’adolescence puisse être normale.

En passant de la position assise à la position debout, c’était plus fort que lui. Il fallait qu’il tire toujours sur son pull-over qu’il portait sans doute trop court à son goût. Toujours le même geste précis et discret. Probablement avait-il grandi trop vite…

C’est au moment où, à la faveur d’un arrêt dans une gare très fréquentée dans le sens des retours, de nombreux sièges ont été libérés à l’étage, que j’ai compris le sens de son manège.

Il est venu s’asseoir en face de moi, sans prêter plus d’attention à ma personne. J’étais occupé à lire tranquillement et donc je passais complètement inaperçu à ses yeux, comme aux yeux de nombreuses personnes d’ailleurs…

Mais cette fois il n’était pas seul.

…à suivre…

24 commentaires:

bricol-girl a dit…

Un ado normal ça n'exsiste pas alors j'attends la suite.

Sammy a dit…

Voilà un chouette début d'histoire ! Je suis pressé d'avoir la suite ! C'est très bien raconté !

Anne a dit…

Ah il m'inspire plus que le portillon, ton géantado !

Une jolie jeune fille dans les parages ?

Lutine a dit…

Un nouvelle aventure
Chouette

Maky a dit…

...Une acné persistante le dévisageait, ils se regardaient donc...
La suite, merci

syl a dit…

la suite, la suite

heure-bleue a dit…

C'est pas juste, je commençais à saliver..

thalie a dit…

tu sais donc faire 2 choses en même temps ?! Lire (ou faire semblant) et observer un ado "normal" donc et a priori sans intérêt ?! Quel homme ! :)

Madeleine a dit…

Il y a ta fille à côté de toi ???

Madeleine a dit…

Sinon je proteste ! un ado normal ça existe ! heureusement !!!

lollah a dit…

rohhhhhhhh....ben voilà faut attendre! ;o)

bricol-girl a dit…

Maurice t'es en panne en rase campagne?

tarmine a dit…

il etait beau, son copain? ou il avait rdv avec mathilde!!!!

mathilde a dit…

Non, Tarmine, j'ai l'âge d'être sa GRAND-MERE! Grrrrrrrr (rires)
La suite, Maurice, la suite, nom d'un p'tit bonhomme.

bérangère a dit…

Maurice est vraiment un drôle d'usager...pas trop usagé I hope !

Ally a dit…

Oui c'est intriguant cette histoire ! La suite !

Maky a dit…

Ah ! Zut, ils ne parlent pas Français...
C'est sûr, ça va être plus difficile à expliquer !!!
Ne quittes pas leurs mains des yeux...tu vas peut-être comprendre.

fred a dit…

Bonjour Maurice,

ça c'est vraiment pas sympa de s'arrêter comme ça en plus on est vendredi donc pas de nouvelle avant lundi....
à bientôt pour un dej au Pub à Opéra !!!

bérangère a dit…

et voilà on est marron, vu que Môôssieur Maurice ne poste pas les ouikende va falloir attendre ! C'est pas sérieux ça Môôssieur Maurice, vous avez des engagements auprès de vos lecteur(rice)s ! et si le petit tire sur son pull tout le we, il va se retrouver en robe.

bricol-girl a dit…

Maurice se prend pour Anitta, il nous fait languir.

atanane a dit…

Joli texte, Maurice. Belle description! cela donne envie de connaître la suite...

Maurice a dit…

A Tous et à Toutes je tiens tout d'abord à vous remercier pour vos nombreux commentaires. Je suis désolé de vous avoir fait attendre ainsi et je suis conscient de la frustration que cette attente a pu générer. A aucun moment je n'ai voulu vous traîter à la légère et compte-tenu du respect que je vous dois.

Je réponds par petits groupes car tout à l'heure le serveur s'est planté et mes 20 commentaires sont passé à la trappe...

Tout dépend où l'on place le curseur de la normalité sur l'échelle de l'adolescence Bricol-Girl, mais pour moi il y en a !

Merci Sammy ! Il va falloir patienter encore un peu.

Ta réaction est intéressante Anne.

Une aventure où on ne parle pas de carrosse Lutine.

Non Maky, son visage n'était pas marqué du sceau de l'adolescence.

Ca vient Syl, ça vient !

J'espère qu'en attendant tu n'es pas tombée d'inanition Heure-Bleue.

Maurice a dit…

Et encore Thalie, si tu savais... :-))

Non Madeleine, je suis seul. Ta question est cependant bonne, car effectivement j'aurais pu le préciser. Cette histoire vraie dans laquelle rien n'est inventé se passe dans un train du soir. Et je suis d'accrod avec toi pour affirmer qu'il y a des ados "normaux" et heureux.

Oui Lollah il faudra attendre et je suis sûr que tu sauras le faire. Il faudra bien de toute manière !

Perdu au milieu des plaines de la Brie ? Non Bricol-Girl, juste un peu sur-occupé...

S'il avait rendez-vous avec Mathilde, alors il partait du mauvais côté Tarmine.

On a vu des grands-mères certes très argentées défrayer la chronique Mathilde, avec des (jeunes) jouvenceaux !

En ce moment, c'est plutôt le style usager usagé Bérangère, but don't worry I'll be back !

Maurice a dit…

Hello Ally ! On rentre du boulot ?

Tu ne manques pas d'imagination Maky !

Salut Fred ! Désolé mais c'est comme avec les Patrick, je ne peux me retenir de faire cette contrepèterie ! J'avais posé un RTT jeudi, mais j'ai le blog n'était pas au programme.

Exceptionnellement Bérangère, je posterai ce week-end pour me faire pardonner !

Oui Bricol-Girl, mais au moins avec Anitta nous sommes maintenant habitués à ses comprimés mensuels !

Nous y arrivons Atanane !