mardi 14 novembre 2006

Séquence nostalgie

C'est vrai que le temps s'y prête et que je ne suis pas trop motivé pour l'instant bien que les idées ne manquent pas. Même écoutée en pleine chaleur cette chanson me donne toujours la chair de poule. Il y en a d'autres...

Le plat pays

Paroles et Musique: Jacques Brel 1962
© 1964 Barclay - Ed. Semi/Plouchenel

Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague
Et des vagues de dunes pour arrêter les vagues
Et de vagues rochers que les marées dépassent
Et qui ont à jamais le cœur à marée basse
Avec infiniment de brumes à venir
Avec le vent de l'est écoutez-le tenir
Le plat pays qui est le mien

Avec des cathédrales pour uniques montagnes
Et de noirs clochers comme mâts de cocagne
Où des diables en pierre décrochent les nuages
Avec le fil des jours pour unique voyage
Et des chemins de pluie pour unique bonsoir
Avec le vent d'ouest écoutez-le vouloir
Le plat pays qui est le mien

Avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu
Avec un ciel si bas qu'il fait l'humilité
Avec un ciel si gris qu'un canal s'est pendu
Avec un ciel si gris qu'il faut lui pardonner
Avec le vent du nord qui vient s'écarteler
Avec le vent du nord écoutez-le craquer
Le plat pays qui est le mien

Avec de l'Italie qui descendrait l'Escaut
Avec Frida la Blonde quand elle devient Margot
Quand les fils de novembre nous reviennent en mai
Quand la plaine est fumante et tremble sous juillet
Quand le vent est au rire quand le vent est au blé
Quand le vent est au sud écoutez-le chanter
Le plat pays qui est le mien.

PAssez une bonne journée !

10 commentaires:

bricol-girl a dit…

Brel, pas fait pour remonter le moral, allez demain tu nous mets Charles Trenet.

mathilde a dit…

Superbe chanson qui avait été mise au programme scolaire, il y a 20 ans. Je ne sais pas si elle y figure toujours...

Christelle a dit…

"Le plat pays"... Je me suis toujours interrogée sur "les fils de novembre qui reviennent en mai" - qui aurait une piste ?
Sinon, à l'heure des bilans, "Zangra" est aussi un texte qui frappe fort et qui risque de mettre le moral en berne !

thalie a dit…

belle chanson, bien que pour commencer la journée c'est pô très gai... mange un peu de chocolat Maurice, ça ira mieux !

bérangère a dit…

Oui Mathilde, et figure-toi que j'ai planché sur cette chanson le jour du Bac français, C T en 1974...me faire ça à moi la Chti, la petite fille d'émigrés belges. J'ai eu 15/20. Quand même ! Merci pour ce joli souvenir Maurice !

ariane en provence a dit…

j'ai bien fait de passer ....
c'est un souvenir d'enfance cette chanson (ma mère était fan ! et mon père l'était de Brassens !)
donc cher Maurice, un petit coucou en passant, un merci pour la madeleine et aussi pour le chocolat

Maky a dit…

En deuxième commentaire..."Mathilde" !!!
Ca ne s'invente pas !

Bra a dit…

Ah... Brel...

Maurice a dit…

Au contraire Bricol-Girl, après l'avoir écoutée tout semble aller mieux autour de toi !

Tiens ! Mathilde est revenue et j'attends toujours Madeleine !

Hello Christelle. J'ai lu que cela avait un rapport avec le service militaire qui à l'époque se faisait en 18 mois de novembre à mai. Si quelqu'un a une meilleure explication...

Toujours des bonnes idées Thalie !

C'est incroyable Bérangère les souvenirs que peuvent faire remonter quelques mots lâchés sur un blog

Du côté de Sète c'est normal que Brassens ait plus la côte Ariane. Tu passes quand tu veux !

Oui Maky eT ça pormet d'être musclé si on en croit la chanson !

Tout est dit Bra !

atanane a dit…

C' est curieux, j' ai la même chanson ces derniers temps dans ma tête! le grand Jacques m' accompagne toujours... Bon voyage, Maurice! ;-)