jeudi 10 août 2006

Le chaud Paris

En cette période de l’année où l’on pense plutôt aux champs de blé parsemés de gentils coquelicots sous le soleil, aux vaguelettes venant s’échouer à vos pieds au bord d’une plage de sable chaud, ou bien encore selon la région, à une boisson anisée ou une boisson houblonnée servie dans un verre perlé de buée, il y a quand même quelque chose qui ne tourne pas rond.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, en ce matin de période censée être estivale, le chauffeur du bus avait remis le chauffage ! Il faut dire qu’il ne faisait vraiment pas chaud ce matin. Mais quand même !

A l’inverse, quelques minutes plus tard je me retrouvais dans un des endroits les plus chauds de la capitale. Un de ces endroits fréquentés par une foule bigarrée et compacte, une foule composée de personnes plus ou moins habillées.

Je me retrouvais donc au milieu de ces corps déjà moites qui se contorsionnent pour se faire une place non pas sur la piste de danse au son de rythmiques endiablées, mais sur la plateforme de la rame du RER, au son de la sonnerie de fermeture des portes.

Et là pour être chaud, c’est chaud !

Quelques personnes se cramponnent aux barres non pas pour assurer le spectacle d’une séance de « lap dancing » mais pour ne pas perdre l’équilibre. A la différence d’une discothèque où tout le monde se regarde plus au moins ou cherche à capter le regard de l’autre et où les sourires sont de sortie, ici c’est plutôt l’inverse. Les regards sont fixes, complètement éteints et pour ce qui est des sourires…

Heureusement la séance ne dure pas trop longtemps et une fois sorti à l’extérieur, après avoir respiré un bol d’air frais, vous penserez à autre chose.

5 commentaires:

thalie a dit…

... désolée, j'étais en train de t'imaginer en boîte... :D
As-tu remarqué qu'ils mettaient des trains courts...? comme si tout le monde était parti en vacances !? Mais c'est pas le cas... c'est pas parce que le gouvernement à pris congé qu'il n'y a plus personne à Paris !

Maurice a dit…

Par ici ils ont maintenu les trains longs. C'est lorsque tout le monde est là qu'ils mettent aléatoirement des trains courts Thalie. Sinon ça ne serait pas drôle !

thalie a dit…

bah oui mais chez moi, le résultat est le même, le train court contenant trop de personnes, même durant la période de vacances estivales, on (je!) me retrouve debout pendant 30 mn... sans compter les rer qui sont également blondés... pfff... ça m'apprendra à travailler pendant que les autres se font dorer la pilule!

joshua a dit…

chaud chaud les marrons chaud! Le temps n'est pas aussi prometteur que le mois de juillet.
Mais force est de constater que dans le monde souterrain, la tempèrature est toujours aussi chaude. Paradoxalement, les gens s'y entassent tous aussi volontiers peut-être pour oublier que l'hiver prochain arrivera bien assez tôt.

Maurice a dit…

Thalie, à moins que ce soit hors France métropolitaine, il faudra me donner les adresses des endroits où on peut se faire dorer la pilule en ce moment !

Joshua, si les marrons étaient mûrs en ce moment je suis qûr qu'on en trouverait devant les Galeries Lafayette !