lundi 28 août 2006

La barbe (1)

Les femmes, sous nos contrées et à notre époque, connaissent des soucis qui sont propres à leur genre comme par exemple de devoir se raser tout le corps pour plaire ou ne pas faire l’objet de commentaires plus ou moins désobligeants. Les hommes n’ont pas ce problème car le rasage pour eux se limite au visage.

Passés les premiers instants à maudire l’auteur de ces quelques lignes, je devine un froncement de sourcil perplexe chez certain(e)s.. Car la question que chacun se pose est bien évidemment le rapport entre le rasage et les transports en commun. Il est ténu, certes, mais il existe.

J’ai eu une chance inouïe ce matin. Quelle est d’après vous la probabilité d’apercevoir un résidu de mousse à raser derrière l’oreille d’un voyageur dans le RER en plein mois d’août ? Avouez que c’est rarissime ! Même en dehors du RER… Sauf peut-être dans un hospice de petits vieux ?

En fait, ce n’était pas de la mousse à raser, mais du gel de rasage. Je sais de quoi je parle car j’en utilise tous les jours sauf un jour du week-end de temps en temps. Le petit amas de gel donc était coincé entre le lobe de l’oreille et le crâne. Invisible à coup sûr de face et même de profil face au miroir, mais immanquable de dos car sur une peau bronzée il est difficile de ne pas remarquer une tache légèrement luminescente avec un ton bleu pâle.

Quand bien même l’aurais-je voulu, je n’ai pas eu le temps de prévenir l’infortuné. De toute manière je ne m’imagine pas interpellant un inconnu au milieu de la foule pour lui crier :

« Hep ! Monsieur ! Vous avez de la mousse à raser derrière l’oreille ! »

A un copain ou un ami, voire à certains collègues de travail, oui, je le ferai immédiatement, mais pas à un inconnu.

(à suivre…)

6 commentaires:

bricol-girl a dit…

A la sexantaine le système pileux féminin se raréfie, ce qui laisse plus de temps pour bloguer.
Bon voyage.

Anitta a dit…

Oui, sacrée chance, en effet. Comment dis-tu ? Inouïe ? C'est bien le mot :-)

bra a dit…

Les femmes qui ne se rasent pas, en plus, sont regardées de travers. Alors qu'un homme mal rasé, ça devient même tendance !

Lutine a dit…

Dans le transport en commun que je prends tous les jours (co-voiturage avec mon copain), il n'est pas rare de voir de la mousse a raser qui traine un peu sur le visage...
Il faudrait un jour que je ne lui dise rien pour qu'il aille au boulot comme cela

joshua a dit…

Quelle humiliation!
Mais tu sais, il y a des hommes qui se rasent intégralement (je tiens à affirmer à la docte assemblée que ce n'est pas mon cas)...! Bon, je dirais qu'il est plus difficile de le remarquer alors que sur le visage c'est vraiment flagrant.

C'est dure la vie!

Maurice a dit…

Et chez les hommes Bricol-Girl à part pour les cheveux, j'ai l'impression que c'est l'inverse ! La fameux paillasson pectoral, un petit pinceau dans les oreilles, un autre dans chaque narine, des épaules dignes de King Kong, un bas du dos à la Palouma...

Je ne l'avais pas fait exprès Anitta! Il a fallu que je relise plusieurs fois avant de comprendre. En plus si tu savais...

Tu as raison Bra, c'est une forme de discrimination. Chez les hommes on parlera d'ours ou de singe, chez les femmes on parlera de mygale ou de bâtons sur les mollets !

Attends la suite Lutine...

Joshua affirme, moi je confirme ! Une de mes collègue de bureau a reçu par internet un questionnaire plutôt indiscret au sujet de l'épilation... Et pourtant j'en ai vu et entendu...