lundi 12 septembre 2005

Défense de stationner (1)

J’ai parlé de trains et des bus jusqu’à présent, des voyageurs que je côtoie au quotidien, mais jamais encore des parkings de la gare. Je vous rappelle, au cas où vous ne l’auriez pas compris, que je ne viens jamais en voiture à la gare. Fidèle à moi-même et décidé de boire le vin jusqu’à la lie, je prends le bus.

Des parkings, il y en a quatre. Un petit au centre, devant la gare, un à gauche de la gare pour ceux qui habitent à gauche de la gare, un à droite de la gare pour ceux qui habitent à droite de la gare ou à gauche mais qui n’ont pas trouvé de place sur le parking de gauche et enfin un parking excentré pour ceux qui habitent à gauche ou à droite mais qui sont arrivés trop tard pour trouver une place sur les parkings les plus proches. En dernier ressort il reste les trottoirs des rues de la zone industrielle voisine.

Entre la gare et ses trois parkings, au centre du décor donc, on trouve une petite place piétonne autour de laquelle se sont installés quelques commerces plus ou moins florissants. L’endroit est carrément glauque malgré les quelques cabines téléphoniques et les efforts déployés par la municipalité pour fleurir cet endroit. Vous y trouverez un café-restaurant-PMU-Rapido, un tabac-Loto-Euromillions, un kebab, le marchand de journaux vient de fermer, une pharmacie, un poste de Police Nationale qui a fermé depuis belle lurette, une épicerie (l’arabe du coin de la gare ouvert le 365 jours par an), une pizzeria et ses livreurs kamikazes en mobylette, un centre d’appel téléphonique pour les pays exotiques qui avant faisait de la coiffure afro et encore avant auto-école, un réchauffeur de baguettes pas cuites sans goût ni saveur et de viennoiseries. C’est aussi un des lieux privilégiés de rassemblement d’une certaine jeunesse.

(à suivre)

3 commentaires:

Lutine a dit…

Je vois tout a fait
La suite !

Lutine

Chouchenn a dit…

pas de sanisette payante???

Maurice a dit…

Il va y avoir plusieurs épisodes Lutine !

Il n'y a pas de sanisette, et c'est gratuit Chouchenn ! Tu peux faire où tu veux !