jeudi 17 août 2006

Un fauteuil pour deux

L'installation dans le TGV se fait toujours avec une petite appréhension. Maurice n'aime pas trop que quelqu'un, pensant trouver une place libre, se soit installé à sa place. D'une part il faut faire dégager l'intrus et d'autre part s'asseoir à une place réchauffée par un postérieur étranger. Il arrive que cet intrus dorme ou fasse semblant de dormir, pensant ainsi bénéficier d'une certaine mansuétude. Même chose pour les personnes du soit disant sexe faible qui d'un sourire charmeur pensent obtenir ses bonne grâces. Que nenni ! Hors d'ici tout à l'heure et que je ne vous y reprenne plus ! Prenez vos cliques et vos claques et dégagez sur le champ !

Non mais…

Une fois votre place repérée et vidée, vous pouvez enfin vous asseoir. Et là, comme dirait l'autre, vous avez alors deux possibilités : soit la place voisine de la votre est libre, soit elle est occupée.

Si elle est libre, pas de problème, vous pouvez vous installer tranquillement et même profiter de la place restée libre pour vous étaler nonchalamment en espérant presque égoïstement que personne ne viendra s'y installer au cours du voyage.

Si elle est occupée, d'un coup d'oeil expert, tout en échangeant les amabilités de circonstances, vous prenez la mesure de votre nouveau voisin de banquette avec lequel il faudra composer, de façon imposée, pendant un moment. Vous aurez le même comportement lorsqu'une personne viendra occuper la place qui jusqu'à présent était libre.

Enfin, rares sont les cas où vous regrettez que la banquette ne soit pas moins large. La plupart du temps, que vous voyagiez à côté d'une asperge qui picore des biscuits secs arrosés d'eau minérale ou d'une baleine qui ingurgite des sandwichs jambon-fromage arrosés de coca, la banquette a toujours la même dimension.

Vos genoux ne diront pas le contraire.

5 commentaires:

bricol-girl a dit…

La promiscuité imposée quelle horreur. Vive ma Kangoo dans laquelle je peux étaler mes petites jambes et grignotter sans gêner personne.

Lutine a dit…

Trop contente de te relire monsieur Maurice !
J'ai lu tes dernieres aventures avec grand delice !
J'espere que tu continueras tes mises a jour quotidiennes.

Maurice a dit…

C'est vrai que c'est plus ou moins imposé Bricol-Girl. C'est sûrement une façon de le supporter que de l'observer et le décrire comme je le fais.

Ca a l'air bien parti pour l'instant Lutine. Et merci pour ta fidélité !

dansletgv.com a dit…

Magnifique blog où je retrouve une aspiration que je partage. De mon côté, je me suis exclusivement concentré sur le TGV et non "les transports en commnué en général. Pouvons-nous échanger un lien permanent ? Bonne continuation è

Maurice a dit…

Hello dansletgv.com ! Statistiquement parlant je me doutais bien que je n'étais pas le seul. Je ne sais pas commen tu m'as retrouvé, mais tu es bien tombé. Je m'occuperai du lien (bientôt). Promis. A te lire !