vendredi 6 janvier 2006

Défense de courir

S’il est une chose qu’il faudrait interdire, c’est aux femmes de courir.

J’en vois déjà qui s’étranglent à la lecture de cette introduction. Attendez avant de réagir, de lire la suite. N’oubliez pas qu’on se situe toujours dans l’univers des transports en commun.

Je trouve ça souvent pitoyable, disgracieux et malheureux de voir quelques pauvres malheureuses piquer un cent mètres dans les couloirs du RER parce qu’elles sont à la bourre pour attraper un train qui les emmènera selon l’heure, sur leur lieu de travail ou chez elles où les attendent des mouflets à torcher, une pile de linge à repasser, un dîner à préparer et un mari affamé qu’elles ont du abandonner pour ne pas arriver en retard au travail, etc. Dans le meilleurs des cas… Je dis ça parce qu’en plus le mari pourrait être violent et alcoolique par exemple.

La dépense d’énergie semble être colossale pour un résultat qui laisse à désirer aussi bien d’un point de vue esthétique, qu’au niveau du rendement.

D’un point de vue esthétique car certaines sont souvent désavantagées par une poitrine généreuse, pas toujours bien maintenue dans des conditions extrêmes, dont la nature les a dotées et qui a tendance à partir dans tous les sens lorsque le mouvement s’accélère. De même si les talons hauts ou à aiguilles devaient permettre aux athlètes de battre des records de vitesse, il y a longtemps que ça se saurait. Il est rare de rencontrer des « sportives » dont le mouvement des jambes ressemble à celui des « vrais » athlètes. C’est dans ces moments là où elles semblent le plus pathétiques, le nez au vent, les bras repliés chargés de divers sacs et sacs à main, les petits poings serrés et remontés le long du corps et les jambes qui partent plutôt sur les côtés, genre pingouin pressé. Clac, clac, clac, clac, clac…

Tout cela ne milite pas en faveur de la féminité, en tous cas telle que je l’imagine.

D’un point de vue rendement, cette dépense d’énergie ne leur permet pas, dans la plupart des cas, de pulvériser des records. Certaines ont du mal à me dépasser lorsque je marche vite. Et j’en rattrape toujours quelques unes complètement essoufflées quelques mètres plus loin.

Tout cela est bien dommage. Mais ont-elles toujours le choix ?

9 commentaires:

ariane a dit…

je suis morte de rire et je partage (au risque de passer pour traitresse) ton avis sur la femme qui court ! plus particulièrement celle à la poitrine généreuse. Encore que celle à talons frise souvent le ridicule (comment peut elle espérer courir alors qu'elle marche à peine) le cumul des deux risque de provoquer pire. Bon le ridicule ne tue pas !

fong a dit…

Elles n'ont qu'à suivre Maurice sans s'essoufler, sans courir, sans pinguiner...vraiment...
rien ne sert de courir, il faut partir à l'heure

Ally a dit…

Toute façon, courir pour attraper un train, c'est con. :)

denis a dit…

C'est joli une femme qui court pourtant, surtout si elle a de gros seins...

Lutine a dit…

Tu sais quoi je ne cours jamais, enfin presque jamais. Une fois mon train pour Paris etait arrive en retard (bon cela n'arrive pas si souvent que cela) et donc, j'avais que 15 minutes pour aller de gare de lyon a gare de l'est et prendre ma correspondance pour ma ville de mes origines.
Donc j'ai couru avec mes grosses valises et mes talons plats (faut pas deconner non plus, quelqu'un a deja vu un lutin a talon haut)
Et donc j'ai attrape mon train en marche et j'etais bien contente car le prochain train etait le lendemain.

Sinon, dans des conditions normales de tous les jours, je pars toujours en avance pour ne pas avoir a courir.
Et je ne porte jamais de talon haut/aiguille.

Et les hommes qui courent ? cela doit etre bien drole aussi ? non ?

fong a dit…

les hommes trotinnent, car ils ont de plus longues jambes
personnelement je suis petit, et je marche vite
et je me débrouille aussi pour partir à l'avance, même avec le retard, je gère!

mais dans le cas de lutine, les valises à roulette c'est un pretexte pour le skate style

ça risque d'être assez drôle je pense aussi, Maurice en verra p-e un jour, c'est un mythe qui n'existe que pendant les vacances scolaires ^^

Maurice a dit…

Ca peut parfois être "majestueux" aussi Ariane. Dans certains cas...

Même quand on a des Converse aux pieds Allison ?

Nous attendons tous une fable (de préférence animalière) de ta part Fong.

Je suis entièrement de ton avis Denis, mais je n'ose pas l'écrire !

En ce qui concerne les hommes, il faudra que j'observe un peu plus pour savoir s'ils courrent ou pas. Sinon je suis comme toi Lutine : pour voyager je retire mes talons aiguilles et je chausse mes talons plats.

fong a dit…

Annonce à la populamaurice
fong prend le train dimanche 15 janvier
sans valise,toutefois, il se peut que là traversée soit jovial et qu'une fable pourrait naitre
en tout cas mon blog je peux le ...mettre...dans un tiroir....
passe le bac d'abord jeune pissacoté...
babaille

Ally a dit…

T'es disparu ? :D