vendredi 1 juillet 2005

Les couples

Il y en a quelques uns qui voyagent, en tous cas le matin, et je ne mentionnerai pas celui avec lequel je me retrouve la plupart du temps le matin aussi. Afin de conserver de bonnes relations transportsencommuniennes avec eux, je tiens également à préciser que toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est complètement forfuite. Cette nécessaire mise au point ayant été faite, nous allons pouvoir commencer.

Je ne sais pas si je dois les admirer. On partage déjà parfois trop de choses à vivre en couple, alors si c'est en plus pour partager les levers matinaux, les retards et tous les problèmes rencontrés dans les transports en commun... Sans parler de ceux qui en plus travaillent dans la même entreprise, celle dans laquelle ils se sont rencontré, après peut-être quelques essais foirés avec d'autres ?

Une chose est sûre, je ne les envie pas. Vous voulez du cliché ?

Lui et elle ont probablement entre 25 et 30 ans. Elle finit sa nuit pendant qu'il est plongé dans la lecture du dernier numéro de Foot Transfert. Pas un seul mot ne sera échangé. A la différence de ce couple de sourds muets, un peu plus âgé, qui n'arrête pas de se faire des signes ! Il ferait mieux de plonger le regard dans le décolleté profond de sa poitrine généreuse comme dirait la pub. A moins qu'il ne remarque même plus ? Ou que ça ne lui soit pas destiné ?

Même chose pour cet autre couple. Il faut qu'ils soient toujours assis l'un à côté de l'autre. On pourrait les surnommer les inséparables, comme les piafs. Il faut dire qu'ils profitent des 30 minutes de voyage pour finir leur nuit.

Les transports en commun ne sont décidemment pas un endroit intime. La preuve, il y en a qui passent leur temps à vous observer pour ensuite publier une description pas forcément flatteuse dans un blog quelconque.

Ont-ils le choix ? Je ne pense pas. Dommage pour eux. Si cela devait m'arriver, j'essaierais de le vivre autrament.

ps : en ce qui me concerne, lorsque je referme la porte de la maison le matin, tout le monde dort encore profondément. Les veinards !

5 commentaires:

Nan' a dit…

Suis pas sure qu'on puisse vraiment se rendent compte des relations de couple dans les transports... on ne peut pas dire que ce soit le meilleur endroit pour se montrer...

Maurice a dit…

Certes, Nan' mais je pense que parfois il y a des signes qui ne trompent pas.

denis a dit…

quand on dit le quotidien tue, ce n'est pas forcement faux.
Il faut eviter de travailler avec sa moitié et effectivment dans la mesure du possible éviter de voyager quotidienement ensemble.
Car toi Maurice, tu les as vu dans le train, mais alors immagines le soir chez eux...

samantdi a dit…

M'enfin Maurice, ce billet sur les transports en commun, ce serait pas un moyen détourné de parler des parties de jambes en l'air à plusieurs ?

Maurice a dit…

C'est un façon de voir les choses, Samantdi, surtout au premier étage, sauf que ça se passe en sous-sol !